3ème édition du programme « Best Models of Ponctuality»: La ponctualité de la CENA dans les élections de 2016 saluée

Abou Séîbou et le président de l'Ong Ninon Ahoudjinou« Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays », avait déclaré le 35e président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy.   Les membres de l’ONG Be the Best ont bien compris ce message et s’évertuent chaque jour à le rendre réel par leurs actions et activités. C’est ce qui justifie la mise en place du programme dénommé Best Models of Ponctuality (BMP). C’est dans ce cadre que l’Ong a procédé au lancement de l’édition 2016 de son programme BMP de récompense des Meilleurs Modèles de Ponctualité. Cette cérémonie s’est déroulée le 19 avril 2016 à Azalaï Hôtel de la Plage à Cotonou. C’était l’occasion de décerner une récompense  à la Commission électorale nationale autonome (CENA) qui s’est fait remarquer pour sa ponctualité observée au niveau des bureaux de vote durant la présidentielle. Dans son mot de bienvenue, le président de l’Ong a précisé l’intérêt de l’initiative. Elle vise, selon Ninon Ahoudjinou, à la réduction des impacts négatifs du retard à divers niveaux sur les activités socio-économiques. Après la présentation du programme Best Models of Ponctuality (BMP), Ninon Ahoudjinou a apporté quelques précisions qui sous-tendent cette initiative. Pour lui, les retards créent d’énormes manques à gagner à l’Etat béninois. C’est pour cela qu’à travers ce programme, BMP détecte les exemples de ponctualité afin de faire de ces derniers des ambassadeurs et des exemples à suivre dans le but de réduire considérablement les conséquences fâcheuses et drastiques du retard dans les différents services. L’ONG Be the Best a pour ambition de faire  en sorte que le respect du temps soit au cœur des actions et des activités. Maître Abou Séibou, le parrain de l’événement s’est dit fier que l’Ong joue largement sa partition pour que le retard ne devienne pas une routine dans les diverses structures. Pour cette 3ème  édition, l’ONG exhorte les populations à détecter autour d’elles les différentes personnes ou personnalités voire des structures qui se font remarquer par leur ponctualité. Précisons que  selon un rapport du Conseil Economique et Social en 2006, «la perte de temps annuelle dans l’administration publique béninoise occasionne un coût d’opportunité dont l’équivalent en termes d’emplois potentiels varie de 10.000 à 13.000 postes à plein temps et en termes monétaires à 73,2 milliards de francs CFA». Ce rapport date de plus de 10 ans et nous sommes certains que, de nos jours, une enquête actualisée donnerait des montants plus importants. Pour cette 3e édition, les soumissions prennent fin le 31 juillet 2016.

Emmanuel GBETO

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>