.
.

Le triomphe de la vérité

.

Interview exclusive du nouveau ministre de la culture et du tourisme: Les premiers mots de Ange N’Koué


anges Nkoué okSans une forme particulière de protocole, le nouveau ministre de la culture et du tourisme, Ange N’Koué nous a reçu ce mercredi 6 avril 2016 à sa résidence à Zoundja-Akassato sise dans la commune d’Abomey-Calavi. Réservé puisque n’ayant pas encore officiellement pris service, il nous livre néanmoins  ses premières impressions après sa nomination. Il se présente d’ailleurs comme un homme de défis et promet des lendemains meilleurs pour les secteurs de la culture et du tourisme. Découvrez donc !

L’Evénement Précis: Vous venez d’être nommé Ministre de la culture et du tourisme. Pensez-vous avoir le profil nécessaire pour relever les défis qui s’imposent dans ce secteur ?

Le ministre Ange N’Koué : Je ne sais pas ce que vous mettez dans le profil, mais je sais que c’est un défi à relever et j’aime bien les défis. En dehors de ça, j’ai beaucoup exercé dans le domaine de la culture et du tourisme, sans en être une star ou un principal acteur. Je sais donc de quoi il s’agit. J’ai des propositions concrètes à faire. C’est un défi et comme je vous l’ai dit, j’aime bien les défis.

En quoi se résument ces défis selon vous ?
Je dirai que la culture et le tourisme à eux seuls peuvent nourrir le Bénin. Je prends en exemple, le cas  du tourisme. Moi, je m’emploierai à développer le tourisme interne. Et ce sont les Béninois eux-mêmes qui vont  vendre notre tourisme. Comment voulez-vous par exemple qu’un Blanc vienne dans votre  pays  en tourisme lorsque vous-mêmes vous ne maîtrisez pas les valeurs touristiques de votre pays ? La preuve, pendant les vacances, la plupart quitte le pays pour l’étranger. Nous allons donc travailler à ce que chacun puisse connaître le secteur touristique béninois et soit capable de le vendre afin de faire rentrer des devises pour le pays.

Le Ministère de la culture est reconnu comme un secteur compliqué surtout qu’il y a d’importants dossiers à gérer avec des acteurs divisés. Que feriez-vous pour avoir la sérénité nécessaire pour faire aboutir ces propositions dont vous parlez ?
Je pense qu’à l’étape actuelle des choses, vous m’en demandez un peu trop. Je ne pourrai pas vous donner toutes ces précisions aujourd’hui étant donné que je n’ai pas encore pris service. De toute façon, je pense que c’est un domaine qu’il faut revoir entièrement. Je verrai les intérêts qui se bousculent et par la suite, je verrai dans quelle mesure on peut les concilier afin  que chacun se retrouve dans son domaine pour  prospérer.

Propos recueillis par Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *