.
.

Le triomphe de la vérité

.

Au cœur des couvents: Les étapes à franchir pour s’initier au Vodoun


INITIER vient du mot latin << initium>> : Commencement. Etre initié, c’est commencer, participer à une nouvelle genèse. Il s’agit pour l’adepte d’accepter volontairement de mourir, d’être plongé dans les ténèbres du ventre maternel et d’affronter les angoisses d’une nouvelle naissance. Aussi, nul ne peut s’engager sur la voie initiatique sans le secours d’un maître. Il est rare qu’une initiation individuelle ait lieu, les vodouisants estimant que sous la forme de groupe, l’épreuve est moins pénible. Ainsi, les initiations ont donc lieu par petits groupes de trois à cinq candidats sous le contrôle du HOUNSI chargée de la discipline et des instructions et tout manquement à l’obéissance est sévèrement sanctionné.

I) L’INITIATION DANS LE VAUDOUN
L’initiation VAUDOU comporte plusieurs étapes dont la PURIFICATION,  l’enseignement, l’adoration et surtout le passage par la mort. Dans la dernière phase de l’initiation, et sous le contrôle strict du VAUDOUNON, on rend le  corps de l’adepte, sans vie, pendant trois à cinq jours. En langue FON, on dit : VAUDOU <<HOUASSI>> c’est-à-dire le vaudou a <<tué>> son adepte. D’une façon générale, on laisse le corps,  sans vie, étendu, raide, sur une natte sous les soins attentifs du  prêtre. Théoriquement, au terme de cette période, le VAUDOUNON procédera au réveil du mort, souvent, au cours d’un culte public rendu au Vaudou concerné. C’est l’instant fatidique où tous ceux qui assistent au culte retiennent leur souffle, notamment,  les parents du vodounsi, l’adepte du vaudou car, il est arrivé que certains adeptes <<tués>> ne sont pas revenus à la vie et par conséquent, sont passés définitivement de vie à trépas. Le Vaudounon  officiant appellera au plus sept (7) fois le vaudounsi. S’il n’y a guère  de résurrection, on constate la mort définitive de l’adepte. Et cette cérémonie du réveil du mort s’appelle <<HOUNSI FIFON>> en langue FON ou GOUN.
Signalons que le passage à la mort se rencontre dans toutes les initiations dans  les confréries dans les temples des mystères des temps anciens et que de nombreuses confréries et loges l’ont conservé jusqu’à nos jours. Aussi, ce caractère de l’initiation montre  bien l’universalité du vaudoun à la différence du RITE qui diffère. Remarquons que le rite s’observe dans le nouveau Testament dans le passage qui relate la mort de Lazare. Ainsi à la foule inquiète et triste, le CHRIST déclara : notre ami dort et je vais le réveiller. Il apparait donc clair que le CHRIST veut signifier : la mort symbolique de Lazare.
Aussi, le passage à la mort constitue-t-il l’étape la plus importante de la vie de l’adepte vaudounsi. Il ne s’agit pas ici d’une mort définitive mais d’un état léthargique identique à celui de la mort. Aussi, par un relâchement de la matrice astrale, lien invisible entre le  corps et l’âme, cette dernière se détache progressivement de l’enveloppe matérielle qui la retient prisonnière et se retrouve libérée dans son milieu naturel, la quatrième dimension appelée l’au-delà par le commun des hommes. Le Vodounsi guidé par son initiateur pénètre dans la sphère des vaudounsis où il rencontre des esprits qui y vivent, apprend les lois ainsi que les secrets relatifs à ces sphères. Avec le passage par la mort, l’adepte Vaudounsi se libère de la PEUR DE MOURIR car il  a vu et compris qu’au-delà de l’existence terrestre, la vie continue sans fin sous une autre forme. Mourir ne signifie donc plus pour l’adepte Vodouisan une extinction ou une fin mais une transition, le passage à une autre dimension, c’est-à-dire, à une autre sphère aussi réelle que la nôtre.
C’est de cette région astrale que de nombreux initiés vaudouns ont acquis leur savoir des plantes médicinales et des vertus de certains minéraux, par exemple, des gnomes (esprits de l’Elément terre) appelé en langue fon AZIZA. Signalons qu’AZIZA n’a rien à voir avec un  quelconque Esprit de Dieu comme certains aiment à le faire croire. La Tradition Vaudoun donne une description physique d’AZIZA  alors que personne n’a vu l’Esprit de Dieu qui est indescriptible. L’infini Dieu ne peut prendre une forme et devenir ainsi limité. L’Etre suprême ne peut-être décrit par aucune forme car il est l’Inconnaissable, l’Imprésentable.
Tout ce qui est descriptible a nécessairement une forme, une couleur en vertu des lois d’Analogies Universelles. AZIZA  est un esprit Elémental ayant un aspect bien connu de la tradition Vaudoun. Rappelons que sans formation de nos sens cachés, nous ne pouvons pas vérifier par  nous – mêmes les réalités supérieures et par suite pouvoir porter des jugements exacts, universels et éternels. Aussi, ayant été en contact avec des réalités des plus élevées et des plus subtiles, l’adepte voudouisant est naturellement humble, plus attaché à la DIVINITE,  plus  tolérant à l’égard de ses prochains et plus apte à les servir. Son être a subi ainsi une métamorphose l’orientant vers la quête constante de la perfection par  l’initiation, l’adepte vodouisant triomphe de la mort et naît à la vie nouvelle avec un nouveau nom, son nom sacré. LES SEPT appels appelés   HOUSI FIFON correspondant à la descente de l’âme de l’adepte des sept régions des vaudouns, c’est-à-dire le soleil, la lune Mars  Saturne , Venus , Jupiter, Mercure . Cette opération est donc risquée et ne se fait que par d’authentiques vaudounons. Soulignons que de nos jours, la plupart des temples qui affirment détenir l’initiation à la mort, ne procèdent que par supercherie. L’esprit du faux adepte enfermé dans un cercueil est incapable de manifester la moindre acquisition de savoir supérieur lorsqu’il en ressort. Il ne devient pas plus évolué qu’il ne l’était.
L’initié Vaudoun adore donc Dieu en accord avec les quatre Attributs principaux que sont : 1- La toute puissance 2-L’Omniscience 3-La Miséricorde  4-L’immortalité. Ces attributs étant analogiquement liés aux quatre éléments que les prêtes Vaudouns ont symbolisé par quatre grandes divinités que sont : 1- HEVIOSO (FEU) 2- AYIDOHWEDO (AIR) 3-DAN (EAU) et 4-SAKPATA (TERRE). Depuis donc des temps immémoriaux, les éléments ont été toujours déifiés. Aussi la Tradition FON appelle-t-elle les quatre éléments et les principes correspondants, LES Quatre racines DU MONDE ET DE LA VIE. L’Adoration adoucissante consiste ainsi à s’unir successivement aux principaux pouvoirs de son vaudoun en son propre être. Il épouse ainsi le vaudoun et devient Vaudounssi par L’UNION DIVINE CONCRETE. Le culte vaudoun use ainsi de ce que les Kabbalistes appellent L’AIMANT QUADRIPOLAIRE OU LA CLE DU TETRAGRAMMATON. C’est ainsi donc que les Rituels et prières Vodouisants se font en tenant compte des analogies élémentales, la représentation Vaudoun des Quatre Divinités évoque les Qualités que ces divinités canalisent et les analogies qu’elles entretiennent avec les lois universelles. En vérité donc LE LEGBA SYMBOLISE L’AIMANT QUADRIPOLAIRE.
Et chaque Divinité étant caractérisée par une couleur, un son et une forme,  l’adepte vodouisant ne peut commencer efficacement avec son vaudoun qu’en réalisant un accord parfait avec le rythme vibratoire de ce dernier et cela par le phénomène de la TRANSE VAUDOUN. Ainsi, le mystère de la véritable TRANSE OU POSSESSION VAUDOUN ou EXTASE VAUDOUN réside uniquement dans la communion avec les puissances divines. La TRANSE constitue dans le VAUDOUN l’aboutissement de la longue quête  divine entreprise par le Vodounsi dans son cheminement vers la réalisation de Dieu en soi et ceci par la prière , le recueillement et la méditation .Rappelons que chaque vaudoun possède son tam-tam et donc ses sons propres dont la musicalité et les chansons produisent dans le corps psychique de l’Adepte de fortes vibrations qui sont ensuite transmises par la Matrice Mentale dans l’esprit du Vodouisant élevant ainsi son propre rythme fréquentiel élargissant de même sa conscience au niveau de celle de sa divinité et par conséquent le rend apte à se fondre dans la note de l’Attribut de son Vaudoun. Le Vaudounsi vibre alors à l’Unisson  de son Vaudoun adoré et participe à ce moment aux forces vibratoires véhiculées par celui-ci .Le Vaudounsi sort de la TRANSE transfiguré de joie et de bonheur. Son mental devient plus clair, sa conscience s’élargit davantage, son cœur se dilate et ses facultés intellectuelles et spirituelles s’affermissent.

MATHIEU 7-7
Le mot ‘’ VAUDOUNSI ‘’ résulte de cet ETAT DE TRANSE débouchant sur L’EXTASE MYSTIQUE  qui est une dissolution de la conscience individuelle dans la conscience cosmique créant LE MARIAGE AVEC  LE RYTHME UNIVERSEL. Ainsi à chaque VAUDOUN correspond UNE EXTASE SPECIFIQUE.
L’initiation Vaudoun comporte généralement une triple révélation : 1 – Celle du SACRE 2 – Celle de la MORT et 3 – Celle de la SEXUALITE. L’initié Vaudoun n’est donc pas seulement un NOUVEAU-NE ou un RESSUSCITE, il est également un Homme qui sait, qui connaît les mystères. TOUT SECRET est lié à la notion de TRESOR or le TRESOR n’est pas un don gratuit : il se découvre au terme de longues épreuves. Il est symbole de la vie intérieure et les monstres qui le gardent et qu’il va falloir combattre et vaincre ne sont autres que des aspects de nous-mêmes. Ainsi celui qui est capable de garder Le SECRET acquiert une FORCE INCOMPARABLE. Et que le Grand Esprit des 4 Grands Vaudouns nous guide et nous protège. AMEN-AMEN-AMEN-RÂ.

AMOUSSA A. RAHIMI
Métaphysicien et  Plasticien

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Au cœur des couvents: Les étapes à franchir pour s’initier au Vodoun

  1. Auguste Ngayoumou

    Bonjour , je suis Auguste Ngayoumou depuis le Congo Brazzaville , je me suis intéressé à votre qualité de professionnaliste . Je souhaiterais que vous m’aider , est ce que vous ne pouvez pas me formé et initier au vodou ,dans tous ce que vous êtes capable . Dite qu’est-ce qu’il me faut pour que je puisse accéder a cette formation initiatique .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *