.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lettres d’exhortation de Joseph Gnonlonfoun: Le Médiateur de la République écrit à Talon et à Zinsou


Joseph Gnonlonfoun. Président du bureau d'âge Cena 2011

Joseph Gnonlonfoun. Président du bureau d’âge Cena 2011

Le médiateur de la république Joseph Gnonlonfoun a saisi de fort belle manière les deux candidats sortis du scrutin électoral du 6 mars dernier, Lionel Zinsou et Patrice Talon. A travers une lettre ouverte adressée aux deux challengers, le médiateur de la république a attiré leur attention sur les comportements de paix et de tolérance qu’ils doivent adopter face aux provocations qui animent cette période de campagne. Il les a ensuite incités à convier leurs militants à l’adoption d’un langage de paix, et d’unité nationale conformément à l’article 2 de l’alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990.
A lire ci-dessous les lettres adressées aux candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon

N°           /MR/DC/SG/SP-C                                        A
Monsieur Lionel ZINSOU
Candidat au second tour de l’élection
présidentielle de mars 2016.
Cotonou
Objet : Appel à la PAIX.

Monsieur Lionel ZINSOU
La Cour Constitutionnelle vient de couronner vos efforts à cette étape de la compétition électorale en vous proclamant apte au second tour.
Je me dois de vous dire tous mes respects, toute ma considération et mes sincères félicitations.
A cette phase, commence une dure et ultime campagne électorale que je souhaite digne et responsable. Elle nécessitera encore plus  une attitude de grande vigilance face aux provocations. Des actes de profonde tolérance doivent être posés face à des déballages intempestifs, et à des attaques personnelles.
Vous êtes appelé à diriger demain une nation fragile, soucieuse de son développement, une nation hostile à la violence qui est toujours la marque d’un échec face au dialogue.
Aussi, m’apparaît-il judicieux de vous inviter, Monsieur Lionel ZINSOU, à convier vos militantes et militants, vos partisans, au cours de la campagne à adopter un langage de paix, d’unité nationale, car notre Pays : « La République du Bénin est une et indivisible, laïque et démocratique » (Article 2 alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990).
Je voudrais particulièrement attirer votre auguste attention sur le fait que la plus belle victoire sera, pour vous, d’avoir recours aux voies constitutionnelles et légales, chaque fois que de besoin.
En vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de recevoir, Monsieur Lionel ZINSOU, l’assurance de ma considération très distinguée.

Joseph H. GNONLONFOUN
Magistrat

 

N°           /MR/DC/SG/SP-C                                            A
Monsieur Patrice TALON
Candidat au second tour de l’élection
présidentielle de mars 2016.
Cotonou
Objet : Appel à la PAIX.

Monsieur Patrice TALON
La Cour Constitutionnelle vient de couronner vos efforts à cette étape de la compétition électorale en vous proclamant apte au second tour.
Je me dois de vous dire tous mes respects, toute ma considération et mes sincères félicitations.
A cette phase, commence une dure et ultime campagne électorale que je souhaite digne et responsable. Elle nécessitera encore plus  une attitude de grande vigilance face aux provocations. Des actes de profonde tolérance doivent être posés face à des déballages intempestifs, et à des attaques personnelles.
Vous êtes appelé à diriger demain une nation fragile, soucieuse de son développement, une nation hostile à la violence qui est toujours la marque d’un échec face au dialogue.
Aussi, m’apparaît-il judicieux de vous inviter, Monsieur Patrice TALON, à convier vos militantes et militants, vos partisans, au cours de la campagne à adopter un langage de paix, d’unité nationale, car notre Pays : « La République du Bénin est une et indivisible, laïque et démocratique » (Article 2 alinéa 1er de la Constitution du 11 décembre 1990).
Je voudrais particulièrement attirer votre auguste attention sur le fait que la plus belle victoire sera, pour vous, d’avoir recours aux voies constitutionnelles et légales, chaque fois que de besoin.
En vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de recevoir, Monsieur Patrice TALON, l’assurance de ma considération très distinguée.

Joseph H. GNONLONFOUN
Magistrat

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *