.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prouesse des leaders Prd à Porto-Novo: Le parti de Me Adrien Houngbédji conserve son électorat


Vues : 1

Adrien Houngbédji, Président de l'Assemblée 2015Dans la ville de Porto-Novo, les leaders du Parti du renouveau démocratique ( Prd) peuvent se frotter les mains d’avoir accompli leur part d’engagement dans le processus devant conduire à la victoire du candidat Lionel Zinsou. Au terme du premier tour de l’élection présidentielle de ce dimanche 06 mars 2016, les populations ont jubilé dans tous les premiers arrondissements de la ville. A défaut de réaliser le « KO électoral », la victoire du candidat Zinsou devant Sébastien Ajavon, Patrice Talon et Pascal Koupaki est le fruit des sacrifices consentis par les états-majors du Prd dans quatre des cinq arrondissements que compte la ville de Porto-Novo. En effet, la stratégie du leader charismatique des « Tchoco-Tchoco » a été déterminante dans la réalisation de cette victoire. Me Adrien Houngbédji a mis en branle sa stratégie dès l’entrée en coalition de son parti avec les Fcbe pour soutenir le candidat. Il était d’abord question après l’avis du conseil national, d’expliquer et de convaincre les militants sur les réelles motivations qui ont conduit au choix du candidat de Lionel Zinsou comme porte-flambeau. Quoique considérée comme la mise en exécution de l’une des décisions importantes du parti prises en conseil national à Ifangni de participer désormais à la gestion du pouvoir dès 2016, la tâche n’était pas facile à la direction exécutive nationale du parti. Et c’est d’ailleurs, ce qui justifie les pôles de résistance observés dans quelques quartiers du 5ème arrondissement et dont certains leaders du camp d’en face ont profité pour perforer le parti grâce à leur pouvoir financier. Si malgré la campagne d’intoxication et la campagne électorale porte-monnaie en mains, le Prd a pu propulser son candidat devant d’autres dans 04 arrondissements sur les 05, il faut reconnaitre que Me Adrien Houngbédji demeure le maître des lieux. Mais l’autre chose qui a été en défaveur du candidat Lionel Zinsou dans le département de l’Ouémé et qui a surtout annihilé les efforts du Prd à Porto-Novo, a été sa proximité avec le président sortant dont le système de gouvernance et les différents scandales de son régime ont laissé de mauvais souvenirs dans le cœur des populations à la base. Il faut également souligner que les leaders des Forces cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) de l’Ouémé ou du moins ceux qui restent de cette alliance dans la ville de Porto-Novo ont été des partisans de moindre efforts. Sofiath Onifadé Babamoussa et ses colistiers ont beaucoup plus réalisé le KO par incantation que par des actions concrètes de sensibilisation sur le terrain.

Germin DJIMIDO (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page