Sommet citoyen pour le climat à Paris: Loin du Bourget, les citoyens du monde font entendre leurs voix

Une manifestation anti plastique dans les rues de    MontreuilEn marge de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques,  la ville de Montreuil, en Seine-Saint-Denis a accueilli les 5 et 6 décembre 2015, à l’initiative des organisations de la société civile, le sommet citoyen pour le climat au cours duquel des citoyens du monde entier se sont fait  entendre et ont présenté des alternatives concrètes  aux problèmes des changements climatiques
Loin du Bourget où se tiennent les négociations  de la COP21 devant aboutir à un accord contraignant pour sauver la planète, les citoyens du monde entier se sont donné rendez-vous aux portes de Paris, dans la ville de Montreuil  pour le sommet citoyen pour le climat. Trois grandes manifestations ont marqué ce sommet : le Village Mondial des Alternatives, le Climat Forum et un marché paysan. Organisé par Alternatiba,  mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale, le Village mondial des Alternatives a montré des solutions concrètes locales et internationales pour le climat et la justice sociale. A travers  les rues et places du Village Mondial des Alternatives, le public a fait la découverte  des modes de vie et actions concrètes du monde entier permettant de relever le défi climatique en construisant un monde plus juste et solidaire.  Onze  quartiers thématiques (éco-habitat, énergie, alimentation et agriculture, transport, finance, etc ont composé ce village. Le Village Mondial des Alternatives  a également été une grande fête populaire avec des buvettes et cantines bio et locales, des concerts et des animations  de rue, etc.  Organisé par la Coalition Climat 21, le  Climat forum a consisté à l’animation de plusieurs dizaines d’ateliers, débats, conférences, projections, et permis d’échanger et débattre autour des initiatives, analyses et solutions portées par les luttes du monde entier. Le Marché paysan de la Confédération paysanne  a, quant à lui, permis l’échange entre citoyens  et paysans et offert un moyen de soutenir l’agriculture paysanne, la protection de la biodiversité, la qualité alimentaire et le maintien de territoires vivants.

Flore S. NOBIME

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>