.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de Séraphin Agbahoungbata sur ‘’Ma part de vérité’’: « Il faut une rupture consensuelle…Patrice Talon est la seule alternative »


Séraphin Agbahoungbata EPInvité de l’émission hebdomadaire de ce dimanche matin sur Golfe Tv Africa, Séraphin Agbahoungbata n’est pas allé du dos de la cuillère pour   étaler les tares du régime en place. A en  croire à ses propos, la situation actuelle du Bénin est des plus déplorables que le Bénin n’a jamais connu. « La perte des valeurs, la promotion de l’impunité, l’expansion et l’officialisation du vol, bref, le régionalisme  au sommet de l’Etat », a-t-il mentionné avant de poursuivre :  « Nous avons un président qui reconnait les siens, qui fait la différence entre le Nord et le Sud, c’est déplorable » a-t-il laissé entendre. Parlant du respect des décisions de justice, Séraphin Agbahoungbata estime que le chef de l’Etat fonctionne selon ses humeurs et n’a aucun respect pour la justice béninoise dont il est le premier magistrat. « Le monsieur n’a jamais approuvé une décision de justice  et la preuve réside dans les discours les plus officiels qu’il a prononcés au cours de ses deux mandats. Le dernier est celui ayant rapport au dossier boucle ferroviaire  opposant l’opérateur économique béninois Samuel Dossou et le groupe Bolloré.  Selon l’invité, il faut une rupture consensuelle car, les trois lieux de l’éducation sont au rouge. « La famille a démissionné, la rue est dépravée et l’école est dépassée. Comment pouvons-nous préparer la relève » s’est-il interrogé. Lancien communiste a fait comprendre se basant sur les différents dossiers ayant entaché le régime en place qu’il y a deux camps dans le pays. « Nous avons le camp de ceux qui sont contre le système en place, ceux-là qui s’indignent de tout ce qui se  passe et qui veulent la rupture et   le camp de ceux qui admirent le faux, et qui souhaitent que cela se poursuive » a-t-il expliqué. « La rupture s’impose aujourd’hui, et la seule personne qui incarne cette rupture est Patrice Talon » poursuit-il. L’ancien membre du bureau politique de Nep Mixalodo a montré que Patrice Talon est le seul candidat qui n’est pas dans la course à cause d’une autre candidature. Qu’il est le seul  candidat réfléchi avec un projet de société digne du nom. Séraphin Agbahoungbata a estimé que cet homme au-delà  de ce que tout ce que les gens pensent et disent de lui est proche de la jeunesse et a toujours œuvré pour son épanouissement. Il a cité en exemple le port sec d’Allada qui employait des milliers de jeunes avant d’être fermé par le gouvernement en place. L’invité a,  pour conclure invité le peuple béninois à penser à la liberté, à lutter pour la liberté et à travailler pour une rupture consensuelle.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *