.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite du maire de Cotonou au chef de l’Etat: Léhady Vinagnon Soglo porte les aspirations des Cotonois à Boni Yayi


Léhady SogloC’est avec une batterie de propositions innovantes et concrètes que le maire de la ville de Cotonou, Léhady Vinagnon Soglo a rendu lundi visite au chef de l’Etat, le président Boni Yayi. Une démarche qui s’inscrit dans la vision de la première autorité municipale. L’objet de la visite a été de créer une synergie entre la municipalité et l’exécutif s’agissant du développement de Cotonou.
Il s’agit d’un nouveau départ entre la mairie de Cotonou et le Gouvernement. Le maire Léhady Vinagnon Soglo et la forte délégation qui l’accompagnait au palais de la Marina en ont reçu l’assurance. L’audience de l’équipe municipale avec le chef de l’Etat a duré plus d’une heure d’horloge. Le président Boni Yayi a d’abord tenu à féliciter Léhady Vinagnon Soglo pour sa brillante élection. Il a insisté sur les mérites et les qualités indéniables de son hôte. En effet, le maire a travaillé durant douze ans aux côtés d’un grand homme comme le président-maire Nicéphore Dieudonné Soglo. Cette audience a également permis au patron de l’hôtel de ville de décrocher des engagements fermes du chef de l’exécutif s’agissant de ses diverses préoccupations.
L’une des principales préoccupations soumises au chef de l’Etat concerne l’approvisionnement en temps réel de la ville en ressources financière. Toutefois, les lenteurs constatées dans les décaissements des ressources financières constituent, selon lui, un handicap sérieux à la satisfaction des besoins légitimes des populations. Raison pour laquelle le chef de l’équipe municipale de Cotonou souhaite le renforcement de l’autonomie financière des communes à travers son inscription dans une loi ou dans la constitution. La délégation municipale a également sollicité l’accompagnement du Gouvernement en ce qui concerne le financement de la salubrité de la ville de Cotonou. Sur ce point, le maire a cité en exemple la ville de Dakar au Sénégal qui reçoit de l’Etat central chaque année une subvention de plus de 10 milliards pour la gestion de la salubrité.  Les besoins de Cotonou en la matière sont estimés à plus de 6 milliards de francs, selon les estimations des équipes techniques de la ville. C’est pourquoi l’autorité municipale a souhaité la prise en compte de cette doléance dans le prochain budget général de l’Etat afin que le problème d’insalubrité que beaucoup imputent à tort à la mairie de Cotonou soit résolu une fois pour de bon. Le port de Cotonou et le marché Dantokpa sont les deux plus gros pollueurs de la ville. Le maire a insisté pour que la SOGEMA contribue à la salubrité de la ville. D’autres questions telles que la contribution des opérateurs GSM au budget de la ville et l’accompagnement de la ville à l’accès au marché financier ont été également abordées.
Ces différentes doléances ont rencontré l’adhésion du chef de l’Etat qui a pris de fermes engagements dans le sens de leur satisfaction. Notons que cette visite intervient après celles rendues aux ministres des finances, de la décentralisation, de l’intérieur ainsi qu’au premier ministre.
Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *