.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le Roi Alèkpéhanhou à propos de son nouvel album « Gangannagansu »: « Ma mission est de dénoncer les méchants qui nous pourrissent la vie »


Roi AllokponLe roi du zinli rénové, Alèkpéhanhou vient encore de tenir son pari avec le public. Depuis ce lundi 8 septembre 2015, il a mis sur le marché discographique, son nouvel album. Il s’agit du 36ème du genre qu’il baptise «Gangannagansu». Un titre qu’il se dédie à lui-même et à ses œuvres pour ainsi  rappeler qu’il est désormais une « évidence », « quelqu’un qui n’est plus caché », « qui n’est plus à présenter ». Parce que relevant de l’évidence que représentent « l’argent »,  le « soleil », « le ciel », « la terre », voire le couvent de la divinité « Ninsouhoué ».  A travers une conférence de presse le jour de la mise en vente de l’album à son domicile au quartier Zogbohouè à Cotonou, il a expliqué la quintessence de son nouveau chef-d’œuvre. D’ores et déjà, il faut retenir que le roi du zinli rénové est resté égal à sa philosophie originelle: celle de s’attaquer aux aigris, méchants et autres jaloux qui ne vivent que par le mal et qui  procurent du plaisir à travers la souffrance des autres. Il en est ainsi parce qu’il en fait désormais son style musical, une mission divine. « Ma mission à moi, c’est de dénoncer les méchants, les aigris et autres jaloux qui pourrissent la vie à leurs semblables. Ce sont des situations que chacun de nous vit quotidiennement dans notre société », a indiqué le roi du zinli rénové. Riche de sept titres, cet album porte des messages aussi forts que le titre. Selon les explications données par son géniteur, le roi Alèkpéhanhou, on y découvre des thématiques telles que la combativité, le courage, la gratitude, l’ingratitude et la mort. La mort, étant donné que, selon l’artiste, « le zinli relève d’un rythme funèbre ». Avec le titre «Mè kan na do hwio», le roi du zinli rénové s’annonce avec force, une manière pour lui de prévenir les mélomanes de ce que les titres à suivre sur l’album sont bien forts.

La philosophie des morceaux
Sur le titre 2,  «Fié xo gbon é wè gbènon non gbon», il invite tous ceux qui sont victimes d’injustice à faire confiance au jugement divin. Car, pour lui, « seul Dieu est juge impartial. Il n’a pas besoin de leurs pourboires pour prononcer sa sentence ». A travers le titre 3 intitulé « Aklunon da wu wé a», l’artiste invite ses fans à l’espérance et à la foi en Dieu.  Car pour lui, « quelles que soient nos difficultés actuelles, nous ne devons jamais penser que Dieu nous a abandonné. Il cherche toujours le bon moment pour nous donner ce que nous méritons ». Et il étaye ses affirmations par des arguments concrets puisés des faits réels de la société. Avec le titre 4 baptisé « Daah cé hwla mi a»,  le roi Alèkpéhanou revient sur lui-même. Il partage avec les mélomanes, l’une des confidences que son père lui a faite lorsqu’il a embrassé la carrière artistique. « Lorsque vous réussissez dans la vie, des méchants usent de toutes les stratégies pour vous abattre », a-t-il fait savoir. Et comme s’il en a réellement fait les frais dans sa riche carrière musicale, l’artiste tire sa conclusion à travers le titre 5 de l’album intitulé «Dagbé wa nu lan do gbé yonhu». Là, le roi du zinli rénové est allé très fort contre les humains. Il invite ses fans à une véritable méfiance dans leurs relations avec les hommes et éclaire d’ailleurs leur lanterne à travers un conte bien évocateur. Mais au-delà de tout, il y met un petit bémol. Car, pour lui, il vaut mieux considérer que « faire du bien à l’homme, c’est faire du bien à la nature ». Sur les deux derniers titres respectivement baptisés « Mèdé non sin a» et « A malin, malin et demi», l’artiste invite ses fans à faire de la mort une évidence  et à se débarrasser de la peur de mourir puis dénonce les «femmes saprophytes» appelées dans le langage courant, «le 2ème bureau». Par cet album, le roi Alèkpéhanhou vient inscrire un 46ème chef-d’œuvre à son compteur discographique. Il a donc actuellement à son actif, 36 albums audio et 10 vidéos.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
4Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *