.
.

Le triomphe de la vérité

.

En fin de mission au Bénin: Hans Jörg Neumann consolide la coopération bénino-allemande


Hans Jörg Neumann Ambassadeur d'AllemagneAyant pris fonction au Bénin en 2011 en tant qu’ambassadeur d’Allemagne au Bénin et doyen du corps diplomatique, l’allemand Hans Jörg Neumanna achève sa mission ce 8 juillet 2015. Bilan du passage de Hans Jörg Neumanna, une  l’ambiance bon enfant dans les relation bénino-allemande, signe d’une mission dense et bien remplie caractérisé par un bilan qui satisfait au Bénin.

La coopération entre l’Allemagne et l’Afrique se concentre sur six domaines clés guidés par des valeurs et des intérêts, à savoir, la paix et la sécurité, la bonne gouvernance et l’Etat de droit, l’économie, le climat et l’environnement, l’énergie et les matières premières, et bien sûr, le développement, l’éducation et la recherche. Au Bénin, les relations amicales et étroites entre le Bénin et l’Allemagne sont guidées par un véritable  esprit de partenariat entre les deux pays.Pour le temps passé au Bénin, l’engagement de l’ambassadeur de la République d’Allemagne a couvert un grand nombre de secteurs comme l’aménagement des forêts, la santé, l’éducation, l’infrastructure ou l’approvisionnement en eau. Ainsi, les actions se sont concentrées sur  trois pôles prioritaires, à savoir, l’appui à la décentralisation et aux communes, le soutien au secteur agricole et à la protection des ressources naturelles ainsi que l’accès à l’eau potable.

La qualité du partenariat économique entre le Bénin et l’Allemagne

Le soutien de la République Fédérale d’Allemagne a donné un autre visage au Bénin qui est devenu un partenaire riche en achat des marchandises allemandes. Dans ce cadre, plus de 900 millions d’euros ont été investis au titre de la coopération financière et technique au Bénin pendant les cinq  dernières décennies. Tous les trois ans, les grands axes de la coopération bénino-allemande sont déterminés dans des pourparlers bilatéraux. Ce sont, tout d’abord, les partenaires béninois qui proposent les projets concrets. Pour la période en cours (2014 à 2016), la coopération a prévu un investissement de 105 millions d’euros. Toujours dans ce cadre, plusieurs investisseurs allemands se sont implantés au Bénin pour redorer le blason du secteur économique. L’un des rares investisseurs d’une taille importante est Heidelberg Cement qui travaille au Bénin avec le nom CIMBENIN.  Avec lui, les exportations du Bénin en Allemagne en 2013 sont inférieures à un million d’Euros. Quant aux importations béninoises, elles ont une valeur de 93 millions d’Euros. De même, il y a, entre autres un certain progrès dans quelques secteurs d’infrastructures comme l’approvisionnement de l’électricité ou de l’internet.

Les fonds FADEC

La coopération bénino-allemande a eu un impact positif sur la décentralisation béninoise en créant une progression des communes dans la lutte pour le développement.  Via le Fonds d’appui au développement des communes (FADEC), le pourcentage des moyens financiers a  lentement augmenté, mais constamment. Pour le compte de ce fonds, 14,5 millions d’Euros a été dépensés entre 2006 et 2014 pour la gestion et le développement des communes. Ensuite la coopération allemande a accordé, à nouveau, en 2014 à peu près 15 millions d’Euro pour le FADEC pour les années 2015 et 2016.

Regard de l’ambassadeur sur la démocratie béninoise

Après quatre ans passés à la tête de l’ambassade d’Allemagne, Hans Jörg Neumann se réjouit du bon fonctionnement des institutions de la République et aussi à travers le respect des droits humains et de la liberté de presse. Malheureusement, le manque de moyens financiers pose des problèmes au développement de certains secteurs. Pour une démocratie plus crédible, l’ambassadeur souhaite le renforcement des capacités dans les médias, une amélioration du secteur judiciaire béninois, la mise à disposition des juristes d’une bibliothèque électronique. Toujours dans ce même sens, Hans Jörg Neumann s’offusque de la mentalité selon laquelle c’est le vainqueur qui prend tout. « Ça veut dire que les minorités ne sont pas protégées et  une démocratie dépend fortement de la manière dont  la minorité ou l’opposition est incluse dans le processus politique. C’est très important qu’il y ait des mécanismes appliqués afin que l’opposition puisse  être beaucoup incluse dans le processus de décision », a-t-il noté. Il estime que les droits des minorités doivent toujours être pris en compte parce que c’est évidemment la minorité d’aujourd’hui qui peut être la majorité de demain.

Consécration d’un homme rigoureux

Juriste de formation, Hans Jorg Neumann a vu le jour en 1956 à Berlin Est. Avec ses 27 ans dans le domaine de la diplomatie, il a occupé plusieurs postes stratégiques dans les pays d’Afrique et d’Europe. Entre 1996 et 1998, il occupe le poste de consul de l’ambassade d’Allemagne en République tchèque. Il a été accueilli en 2001 par les Etats-Unis en tant que conseiller politique à Washington.  C’est à ce poste qu’il vivra les attentats du 11 septembre 2001. Après un séjour de trois ans comme numéro deux à l’ambassade d’Allemagne à Bucarest, il rentre en Allemagne et est nommé inspecteur au Ministère des Affaires étrangères. Après cet épisode, il revient en Afrique, mais au sud-Sahara, plus précisément au Bénin où il est en poste jusqu’à cet été où il aura totalisé près de quatre années qui prennent fin le 8 juillet 2015 pour une consécration dans sa carrière. Son prochain poste est une promotion puisqu’il est le nouveau consul général d’Allemagne à Los Angéles aux Etats Unis.

Rastel DAN (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *