.
.

Le triomphe de la vérité

.

Culture, artisanat et tourisme: Les priorités des artistes au nouveau ministre Paul Hounkpè


Paul Hounkpè EPUn nouveau ministre de la Culture a été nommé le jeudi 18 juin 2015. Il a nom Paul Hounkpè. Précédemment maire de la commune de Bopa, le nouveau locataire du Ministère de la Culture, de l’alphabétisation, de l’artisanat et du tourisme fait déjà l’objet d’attention de la part des acteurs culturels béninois. A travers cet entretien,  quelques-uns parmi eux issus de la Confédération nationale des acteurs des arts et de la culture (CBAAC) exposent leurs priorités à l’endroit du nouveau ministre. Découvrez plutôt.

Michel Loukou, alias Alèkpéhanhou, vice-président  de la CBAAC: «…Il va falloir qu’il fasse l’état des lieux du secteur »

« En réalité, je ne connais pas personnellement le nouveau ministre. Je réalise qu’il n’est pas du secteur de la culture. Mais là n’est pas le problème. Comme on le dit, c’est à l’œuvre qu’on connait l’artisan. Pour toute appréciation, je pense que nous allons attendre qu’il s’installe et commence par poser des actes. C’est à l’aune de ses actes que nous pouvons objectivement l’apprécier. Mais d’ores et déjà, moi j’ai quelques doléances. Ce sont là, pour moi, des priorités auxquelles le nouveau ministre devra s’attaquer. D’abord, il va falloir qu’il fasse l’état des lieux du secteur. Cela lui permettra, sans nul doute, de se rendre compte de là où on en est actuellement. Mieux, cet état des lieux lui permettra de tirer le bon grain de l’ivraie pour assainir le secteur. Ceci revient à dire qu’il pourra se rendre compte que nous, vrais acteurs de la culture, sommes écartés en faveur de certains responsables d’associations fictives, rien que pour le milliard culturel. C’est une chose qu’il va donc corriger afin que ceux qui méritent d’être soutenus le soient réellement. »

 Gaston Eguédji, secrétaire général de la CBAAC: «…Mettre ensemble les artistes que son prédécesseur a réussi à diviser »

 « Pour le peu de temps qu’il reste à faire au nouveau ministre, souffrez que je ne sois pas trop exigeant vis-à-vis de lui. Pour en revenir à mes priorités, je souhaite premièrement qu’il fasse tout pour mettre ensemble les artistes que son prédécesseur a réussi à diviser. En un second lieu, je propose qu’il revoie les réformes engagées par l’ancien ministre afin de corriger les injustices qu’il a causées. Pour ce qui concerne le Fonds d’aide à la culture, je souhaite que le nouveau ministre fasse diligence pour sortir le nouveau  décret sur les statuts toilettés de l’institution avant les élections à venir. Contrairement à tous ceux qui estiment qu’il ne connait vraiment pas le secteur de la culture, je leur proposerai de se tranquilliser d’abord et de l’observer pour enfin voir de quoi il est capable avant de le juger. Car, je pense qu’en tant que maire, il a dû diriger une communauté qui est aussi constituée d’acteurs culturels. De ce point de vue, je pense qu’il n’est pas vraiment étranger à la chose culturelle ».

Gbessi Zolawadji, artiste-chanteur:« Il faut assainir le secteur »

« Moi je connais le nouveau ministre en tant que maire. Ma question est de savoir s’il aime la chose culturelle comme nous autres acteurs culturels. De toutes les façons, nous allons lui faire part de nos priorités. Pour ma part, elles se résument en trois points essentiels. Le premier est relatif au Fonds d’aide à la culture. Le second est lié au Bureau béninois du droit d’auteur et des droits voisins. Et le troisième concerne le secteur culturel, lui-même. A ces trois points, je propose le même mot, c’est-à-dire, l’assainissement. L’assainissement au niveau du Fonds d’aide à la culture pour permettre aux méritants d’en bénéficier. L’assainissement au Bureau béninois du droit d’auteur pour mener des réformes capables d’arrondir considérablement le droit des sociétaires de cette institution. Puis enfin, l’assainissement dans le secteur culturel pour qu’on sache réellement qui est artiste et qui ne l’est pas. Car, dans ce secteur, il y a trop de choses qu’il va falloir changer pour que le milieu devienne sain. »

Propos recueillis par Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *