.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion de l’identité et des registres d’état civil: La CEDEAO et l’OIM en quête des mécanismes pour garantir la libre circulation des personnes


OIM Cedeao EPLa commission de la CEDEAO et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) organisent depuis le lundi 27 avril 2015 au Novotel Hôtel de Cotonou des concertations sur les mécanismes pour garantir la libre circulation des personnes dans la sous-région.

La CEDEAO envisage rendre effective la libre circulation des personnes et la migration en Afrique de l’ouest. Pour ce faire, sa commission en charge de la libre circulation a initié une rencontre qui entre dans le cadre du projet ‘’Soutien à la libre circulation des personnes et du registre de l’état civil’’ (FMM West Africa). Cette réunion d’experts porte sur les développements plus récents dans le domaine de l’état civil dans la sous-région et va permettre de proposer des modalités communes de coordination entre les états membres de la CEDEAO pour assurer un meilleur processus d’inscription à l’état civil. Au cours de celle-ci, le  directeur du service d’immigration et de l’émigration, Didier Atchou, a laissé entendre qu’il est impérieux de revoir le système d’enregistrement et de gestion des données d’état civil. A cet effet, il a salué l’initiative et souhaité que de ces assises sortent de réelles résolutions pour la modernisation des registres de l’état civil. «Car, dit-il, l’introduction des identifiants biométriques doit être réelle.» Ainsi, l’objectif de la CEDEAO et de l’OIM de doter la sous-région de la carte d’identité biométrique sera atteint. Geertrui Lanneau, manager du programme FMM au niveau de l’OIM, a affirmé que «cette rencontre montre la volonté d’intégration réelle de la CEDEAO ». Elle a ensuite annoncé que l’introduction de la carte d’identité biométrique concerne non seulement tous les pays de la CEDEAO, mais aussi la Mauritanie. Le représentant de l’Union européenne, Javier Medrano, chargé du Programme gouvernance a, pour sa part, précisé que ce séminaire correspond à une des activités du projet : l’harmonisation des documents de voyage qui repose sur les avancées de la réunion de février 2015 tenue à Dakar sur les documents de voyage et recherche une mise en place effective de la part des Etats membres de la CEDEAO sur le terrain. Ce projet est financé conjointement par l’Union européenne et la commission de la CEDEAO avec l’appui technique du Centre international pour le développement des politiques migratoires (CIDPM) et l’Organisation internationale du travail (OIT). Il faut souligner que cette rencontre va prendre fin le jeudi 30 avril 2015 prochain.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Gestion de l’identité et des registres d’état civil: La CEDEAO et l’OIM en quête des mécanismes pour garantir la libre circulation des personnes

  1. Jessica

    C’est plus pratique ainsi… le gouvernement a pris une bonne décision puisque la circulation des personnes dans la sous-région est inévitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *