.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assignation en justice sur le dossier siège de l’Assemblée nationale: L’entrepreneur réclame 151 milliards à l’Etat


L’Etat béninois fera dans les prochains jours face à une nouvelle bataille judiciaire. Cette assignation est relative au dossier de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Dans ce dossier, l’administrateur de l’entreprise marocaine, Groupement des entreprises Emcr (Gee)chargé de l’exécution des travaux de construction, réclame 151 milliards de FCFA de dommages et intérêts.

Dans cette accusation en date du lundi 9 février dernier, l’administration de l’entreprise Gee, Moutaib Abdel Kader a justifié l’assignation en justice de l’Etat béninois. Pour lui, cette décision a été prise pour cause du non-respect par le Gouvernement, de ses engagements vis-à-vis du Gee. A en croire le dossier de plainte, « le gouvernement béninois se serait, par différentes voies, engagé à réparertous les préjudices subis par Gee des suites de la suspension abusive des travaux sur le chantier, du non règlement des travaux supplémentaires, de la rétention abusive des matériels, engins et équipements de Gee, de l’occupation abusive de ses locaux, etc ». Une reconnaissance d’engagement et de responsabilité qui, selon le document, n’a pas été suivie jusque-là de l’exécution des obligations de règlement qui devraient en découler. Face à cette situation qui, pendant longtemps, a tenu en haleine les Béninois et fait couler beaucoup d’encres et de salives, Moutaib Abdel Kader et l’entreprise Gee ont constaté que cette non-exécution par le Gouvernement de ses obligations aggrave de jour en jour le préjudice. A cet effet, ils ont pris des résolutions fermes en réclamant une somme de 151 milliards F Cfa à l’Etat béninois dont : 145 milliards  au titre du préjudice matériel subi par l’entreprise et 6 milliards F Cfa au titre de la réparation du préjudice moral subi par le groupement Gee. A ce jour, l’affaire est portée au Tribunal de première instance de Porto-Novo et le procès débutera le 26 février prochain. Le Bénin sera-t-il en mesure de remporter le procès ou de payer les dommages et intérêts ?

Rastel DAN (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *