.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ouverture de la réunion des premiers ministres ou chefs de gouvernement de l’UEMOA: Boni Yayi engage l’évaluation des réformes politiques pour l’intégration régionale


Le chef de l’Etat béninois, le président Boni Yayi a procédé en personne, hier, dans la salle polyvalente du Palais des Congrès de Cotonou, à l’ouverture officielle de la réunion des premiers ministres des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) consacrée à l’évaluation des réformes politiques et communautaires entreprises sous la présidence du Dr Boni Yayi. 

Conforme à la feuille de route du président en exercice de la conférence, cette rencontre vise à donner une nouvelle dynamique à la mise en œuvre des réformes et à l’application effective des textes communautaires. Elle fait suite à la revue générale de la mise en œuvre des réformes qui a été conduite au cours des six derniers mois de l’année 2014, dans les huit pays de l’union, conformément aux dispositions de l’Acte additionnel n°05/2013/CCEG/UEMOA adopté par la conférence des chefs d’Etat, lors de sa 17ème session, le 24 octobre 2013 à Dakar.
La rencontre de Cotonou permettra d’examiner les recommandations de la commission de l’Uemoa, issues de l’évaluation faite dans les Etats membres et de proposer aux chefs d’Etat, les mesures idoines à mettre en œuvre, en vue d’une application effective et intégrale des réformes et textes communautaires.
Dans son discours, le président de la commission de l’Uemoa a salué le management du président en exercice de la Conférence. Selon lui, les efforts fournis sont salutaires et les réformes encourageantes. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, il faut œuvrer pour leur poursuite.
En lançant officiellement les travaux de cette importante réunion, le président Boni Yayi a fait observer que la présence effective des premiers ministres à Cotonou témoigne éloquemment de toute la disponibilité et de l’engagement de chacun de leur pays, à relever le défi de l’intégration dans l’espace Uemoa. Il a affirmé avoir initié cette rencontre dans le cadre de son mandat à la tête de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Uemoa, pour donner une impulsion politique suffisante à l’action et aux initiatives prises au plan régional par les institutions communautaires. Il s’agit, spécifiquement, a-t-il souligné, de partager avec les participants les modalités de conduite de la Revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires, instituée par la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement, au cours de sa 17ème session, le 24 octobre 2013 à Dakar. «Cet exercice que vous êtes amenés, en tant que premiers ministres ou chefs de Gouvernement, à coordonner dans vos pays respectifs, procédera à une évaluation annuelle de l’état d’application des décisions prises par l’union afin de permettre aux chefs d’Etat dont la réunion de travail est prévue ici, à Cotonou le 19 janvier 2015, de disposer d’informations précises et de donner des orientations pour l’avancement significatif du processus d’intégration», a-t-il souhaité.
Outre les premiers ministres, le président du Conseil des ministres de l’Union, les présidents des institutions de la République, le président de la Commission de l’Uemoa, le gouverneur de la Bceao, le président de la Boad, les membres du Gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale et les membres du corps diplomatique et représentants des organisations internationales et régionales ont pris part à l’ouverture officielle des travaux qui se tiennent en prélude à la 18ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement, qui aura lieu à Cotonou le 19 janvier 2015.

Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *