.
.

.

Recomposition de la configuration politique du parlement : Ralliement des députés Houdé et Hinnouho, Azannaï ressuscite «Cohésion Nationale et Paix »


Créé le 7 novembre 2013 et dissout le 17 février 2014 suite à la démission du député Issa Salifou, le groupe parlementaire Cohésion Nationale et Paix présidé par le député Candide Azannaï vient d’être reconstitué. La déclaration de reconstitution dudit groupe a été faite le vendredi 12 décembre dernier par son président, le député Candide Azannaï. C’est à la faveur de la séance plénière consacrée à l’examen de la proposition de loi visant à mettre un terme au mandat des actuels maires, conseillers municipaux, communaux et locaux. Cette fois-ci, ce groupe parlementaire qui se réclame de l’opposition politique aux actions du président Boni Yayi et de son Gouvernement compte dix députés. Il s’agit des huit députés restés non inscrits depuis le départ de Issa Salifou, notamment, Candide Azannaï, Bamènou Coffi Ahouanougan, Parfait Houangni, Epiphane Quenum, Ali Camarou, Fikara Saka et Bani Sammari auxquels se sont ajoutés Valentin Aditi Houdé, actuellement 2ème questeur et Mohamed Atao Hinnouho transfuge du Parti du renouveau démocratique (PRD). Signalons qu’avec cette reconstitution du groupe parlementaire Cohésion Nationale et Paix, l’Assemblée nationale compte désormais huit groupes parlementaires, dont quatre de la mouvance et  quatre de l’opposition.

Hugues E. PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *