.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ecole doctorale de sociologie de l’UAC: Sonia Adjovi reçue avec brio dans le cercle des docteurs en sociologie


L’école doctorale de sociologie de l’Université d’Abomey-Calavi que dirige le professeur Albert Tingbé Azalou vient d’enregistrer un nouveau docteur. Elle a nom Sonia Ingrid Adjovi. Elle a mérité ce prestigieux titre après la soutenance de sa thèse de doctorat en « sociologie de développement », hier jeudi 6 novembre dans l’amphithéatre Houdégbé d’Abomey-Calavi. Durant 4 heures d’horloge, elle a développé devant le jury présidé par le professeur Honorat Aguessi, les résultats de ses travaux sur les « Paradoxes institutionnels au Bénin : acteurs, discours et pratiques des politiques agricoles dans le Couffo de 1960 à 2013 ». Pour elle, cette étude relève d’une importance capitale dans la mesure où, depuis son accession à l’indépendance, notre pays a connu plusieurs courants idéologiques qui ont donné naissance à des modèles de développement diversifiés. « La mise en œuvre des différents modèles de développement a conduit à des travers et les réformes qui sont intervenues dans le secteur agricole depuis 1960 ont produit des changements qui n’étaient réellement pas attendus. Ces travers constituent les paradoxes institutionnels du développement au Bénin », a-t-elle expliqué. Ainsi, cette étude scientifique lui a permis de proposer des solutions aux décideurs politiques pour que le Bénin puisse aller de l’avant et que le développement agricole soit également une réalité. En portant, son choix sur le département du Mono-Couffo, précisément les communes de Klouékanmè, Aplahoué et Toviklin, elle a conclu que la politisation de l’administration est présente dans la vie des institutions et aussi, des logiques répondant à tous les fondements politiques et de développement gangrènent le mécanisme de développement agricole au Bénin. « Cette recherche a aussi permis de comprendre que les relations qui existent entre les acteurs peuvent les conduire à des situations de blocage, comme ce qu’on a connu au Bénin avec l’exemple de la crise de confiance entre les différents acteurs du monde agricole. Elle a aussi permis de mettre en exergue les difficultés du Bénin vu son caractère fondamentalement pauvre », a-t-elle précisé. Saluant la bravoure et la détermination de la doctorante, le respect des règles de rédaction et le brillant développement de ce sujet d’intérêt scientifique, le président du jury n’a eu d’autre choix que de lui attribuer le titre de docteur avec la mention très honorable suivie des félicitations du jury. C’est sous l’encadrement du professeur Albert Tingbé Azalou que la nouvelle recrue a travaillé, augmentant du coup le nombre de docteurs de versés au service du développement du Bénin.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *