.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Wahabou Adam Chabi, secrétaire général d’Aspac FC: « Il serait absurde de commencer les préparatifs du championnat alors qu’on n’est sûr de rien »


Wahabou Adam Chabi netC’est pendant la période post championnat que les clubs se préparent. Au Bénin, alors que le championnat national de football est annoncé pour prendre son envol le 16 novembre prochain, selon la Fédération béninoise de football, aucun club n’a entamé la préparation. C’est le cas de l’Association sportive du Port autonome de Cotonou (Aspac) dont le secrétaire général Wahabou Adam Chabi se confie dans cet entretien.

L’Evénement Précis: On annonce le démarrage du championnat pour le 16 novembre prochain. Mais depuis,  votre club n’a pas commencé les entrainements contrairement à ce à quoi il nous a habitués. Qu’est-ce qui explique cela ?

Wahabou Adam Chabi : D’abord, je n’ai pas une note officielle des instances faitières m’informant du démarrage du championnat à une date donnée. Ce qui veut dire qu’officiellement, rien n’est encore prêt. Il serait absurde qu’on commence les préparatifs maintenant alors que nous ne sommes pas sûrs de la date de la tenue dudit championnat. L’autre chose est que nous ne voulons pas user les joueurs. Au départ, selon ce qui était annoncé, on devrait commencer le championnat en octobre. Et si tenant compte de cela, on avait commencé tôt la préparation avec les joueurs, on les aurait pompés pour rien puisque jusqu’à ce jour rien n’a démarré si bien que quand le championnat va démarrer réellement, peut être en janvier, ils ne pourront plus tenir. Et après trois journées, ils seront comme si on avait déjà terminé la phase aller. Nous voulons que nos joueurs soient productifs. C’est pour éviter cela que nous attendons pour voir les décisions concernant la date officielle afin  de nous mettre au pas.

Est-ce que votre décision ne se baserait-elle pas sur les expériences passées, notamment, la saison dernière où vos joueurs ont montré des signes de fébrilité tout au long du déroulement du championnat ?
Vous savez, chez nous à l’Aspac, il y a toujours une organisation et rien ne se fait au hasard. C’est une décision de l’équipe dirigeante. Et c’est normal qu’elle se base sur les choses qui s’étaient passées. On veut voir l’horizon clair avant de commencer quoi que ce soit. Comme je l’avais déjà dit, ça ne va servir à rien qu’on mette les joueurs au travail alors que rien ne se profile à l’horizon. Nos joueurs sont disponibles. Certes, ils n’ont pas commencé le travail, mais ils sont toujours sous notre contrôle. Ce qui veut dire qu’en peu de temps, dès que la date sera connue officiellement, nous allons lancer la préparation et vous allez voir ce que cela va donner. Il n’y a pas de souci pour cela.

Parlant de joueurs, avec tout le temps que vous passez pour les vacances, vous ne risquez pas l’éclatement du groupe ?
Non, pas du tout. Nous suivons nos joueurs. Ils sont des employés et reçoivent un traitement d’employé.
C’est-à-dire ?
Ils continuent de percevoir leurs salaires.

Alors jugez-vous utile de continuer à les payer alors qu’ils ne travaillent pas ?
Écoutez, ils n’ont pas demandé à ne pas jouer le championnat. Donc, la faute ne leur incombe plus. Si vous avez des employés que vous n’utilisez pas, à la fin du mois vous devez les payer parce qu’ils n’ont pas demandé à ne pas être utilisés. Alors, les joueurs sont dans leur droit d’être rémunérés à la fin du mois. Tout ceci parce que nous avons décidé de voir clair dans les choses avant de nous jeter à l’eau. C’est pour cela que nous demandons aux instances faitières de faire vite pour que le championnat démarre, non seulement pour le bonheur des clubs, mais aussi pour celui du public sportif béninois.

Monsieur le secrétaire général, il est vrai que sur le terrain, on ne vous voit pas encore. Et qu’en est-il dans les coulisses quant au renforcement  de l’effectif ?
Rien de spécial à vous signaler. Je crois que l’entraineur Edmé Codjo est suffisamment  averti. Il a les mains libres pour faire le recrutement qu’il lui plaira de faire pour renforcer son équipe. Nous lui avons demandé de nous faire le point de l’effectif actuel et ses suggestions. Ce qu’il a fait et nous attendons ses choix concernant les postes qu’il souhaite renforcer.

Quelle est votre appréciation globale sur ce qu’est devenu le football au Bénin ?
Si vous me posez cette question, c’est peut-être que vous doutez de quelque chose. Si c’est « devenu », cela veut dire qu’il y a eu un changement. Positif ou négatif, je ne saurais le dire. Mais de toutes les façons, je constate que mon club ne joue pas. Et que tout comme mon club, il y a tous les autres qui sont encore en vacances. Que voulez vous que je dise d’autre ?

Entretien réalisé par Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *