.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement des communes du Bénin: Isidore Gnonlonfoun prend de nouvelles attaches avec l’AFD


OLYMPUS DIGITAL CAMERALe ministre de la Décentralisation, Isidore Gnonlonfoun a rencontré hier, dans l’après-midi, à son cabinet à Cotonou, une délégation  de l’Agence française pour le développement.  C’était l’occasion d’exprimer en un premier lieu, la fructueuse  collaboration existant déjà entre  cette institution française et le Bénin en matière de développement communal. Il a surtout évoqué le Projet d’appui à la Décentralisation et à la Déconcentration, ainsi que les appuis obtenus   dans le cadre de l’intercommunalité. « Nous avons assez apprécié  l’expérience  de la région de Picardie  avec les communes du  nord Bénin et  du centre. Et nous en souhaitons de même au niveau de la zone méridionale », a affirmé le ministre Gnonlonfoun.  Il a également formulé le vœu  qu’on puisse développer l’intercommunalité par rapport à la mutualisation des ressources financières, citant le cas  déjà en expérimentation entre Abomey-Calavi, Ouidah et Grand-Popo, qui ont élaboré  un projet de mise en commun de leurs efforts pour une meilleure mobilisation des ressources financières et humaines. Il a aussi invité l’AFD à soutenir davantage la mise en place de Registre foncier urbain  dans les autres communes qui n’en disposent pas encore. Le Centre de  formation pour l’administration locale a aussi besoin d’appuis consistants, selon Isidore Gnonlonfoun qui pense qu’il aidera les communes à disposer davantage de compétences  humaines pour une meilleure gestion  à la base. Il  a notamment plaidé pour la construction du siège de ce centre, non sans souhaiter aussi le renforcement du fond Fadec, ainsi que l’appui nécessaire attendu de l’AFD pour  la réalisation  du projet  de modernisation et de réhabilitation du marché de Dantopka.
Répondant aux préoccupations du ministre,  la porte-parole de la délégation de l’AFD,  Catherine Bonnaud, l’a rassuré de la disponibilité de cette  institution à poursuivre sa collaboration avec le Bénin pour un meilleur développement des communes. Entre autres, elle s’est réjouie de ce  que la mairie de Porto-Novo a pu arriver déjà à mobiliser des financements pour la mise en place de son registre foncier urbain auprès des maires francophones.  Elle a aussi rappelé que  l’AFD a été pendant longtemps un grand partenaire au niveau de Cotonou, avec l’appui au projet de développement urbain  que la ville a initié. Elle a aussi évoqué le projet d’aménagement de la berge de Cotonou qui pourrait également recevoir l’appui de l’AFD. D’autres  gros projets, à le croire, sont aussi dans le viseur de l’AFD au grand bonheur des collectivités locales.  «L’autre assurance  financière dont nous disposons est le prêt.  Nous sommes donc disponibles à trouver des pistes de travail  pour voir à moyen terme ce qui peut être envisagé », a aussi rassuré  Catherine Bonnaud.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *