.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration hier du président de l’Assemblée nationale: Des révélations de Mathurin Nago contre le régimeYayi


Le président de l’Assemblée nationale a fini par extérioriser ses frustrations et sa colère contre  la gouvernance  sous  Boni Yayi et les « manœuvres secrètes » dont il serait l’une des cibles. « ….Parce que je pourrais être un obstacle à un plan qui se tramerait savamment, on a décidé de s’occuper de moi, et on s’en occupe très bien », a révélé Mathurin Nago hier  à l’occasion  d’un meeting organisé à Bopa. L’homme n’a pas non plus fait économie  de critiques pour le moins sévères contre  la gestion de Boni Yayi. A mots couverts mais combien significatifs. Lire ci-après l’intégralité de sa déclaration.

 Déclaration de Mathurin Nago hier à BOPA

«…Ce n’est pas parce que nous sommes dans la mouvance que nous ne devrons plus tirer la sonnette d’alarme. Nous avons l’obligation de réclamer la bonne gouvernance. Nous devons travailler dans la sincérité, dans le bien, dans la légalité et dans la vérité.
Nous devons éviter la frustration qui est une bombe à retardement, en planifiant un développement équitable et équilibré sur toute l’étendue du territoire national….Parce que je pourrais être un obstacle à un plan qui se tramerait savamment, on a décidé de s’occuper de moi, et on s’en occupe très bien. C’est difficile à comprendre. C’est décevant. C’est impensable de croire en une telle méchanceté.  La politique politicienne béninoise a ses secrets que la raison ne peut comprendre.  Nous devons affirmer et réaffirmer notre engagement et notre fidélité aux côtés du peuple Béninois. Ce que nous faisons, c’est d’abord pour notre patrie. Et nous devons continuer le combat parce que nous avons besoin de préserver nos acquis démocratiques. C’est le moment plus que jamais de continuer la bataille. Ce n’est pas en démissionnant ou en me mettant de côté que je vais encourager les autres à continuer ce noble combat. Nous devons aider certains qui auraient une certaine envie qui va à l’encontre de notre démocratie, que ce n’est pas dans leur intérêt ; et nous nous y emploierons. Nous devons faire en sorte que les milliards investis, aboutissent. Nous avons l’obligation de diminuer très considérablement la mauvaise gouvernance… »

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *