.
.

Le triomphe de la vérité

.

De retour hier de sa tournée musicale en europe: Stan Tohon dénonce les « politiciens démagogues »


Le roi du tchinc system, Stan Tohon est de retour au pays. Il a foulé le sol béninois au petit matin de ce jeudi 24 juillet. C’est après environ deux mois de tournée musicale tant en France qu’en Allemagne aux côtés du saxophoniste africain Manu Dibango. Il y était  dans le cadre du festival international « Caravane d’Afrique » organisé par la chanteuse togolaise, AmthaKhol au début du mois de juin dernier. Mais comme il est désormais à son habitude, Stan Tohon n’est pas revenu au pays les mains vides. Le roi du tchinc system apporte pour les Béninois, un nouveau produit. Un  nouvel opus qui est resté collé à l’actualité de son pays, le Bénin qu’il veut résolument engager sur la réelle voie du développement.     Sur ce nouveau produit, Stan Tohon se positionne une fois encore comme un artiste véritablement engagé. Deux  différents titres évocateurs ont meublé cet opus. Le premier  qui porte le nom de l’opus est intitulé « Akunamatata ». C’est le nouveau vocabulaire que l’artiste invente pour exprimer la colère du peuple contre les politiciens spécialistes de la démagogie. Pour Stan Tohon, il est temps de se mettre aux côtés des populations qui ne font que souffrir pour combattre les politiciens qui sont à la base de leur misère. Il s’agit d’une véritable campagne de salubrité que le roi du tchinc system engage contre ces politiciens qu’il désigne à travers ce nouvel opus par  le sobriquet  « AkunaMatata ».En résumé, lorsqu’il est interrogé pour clarifier le contenu de ce message qu’il vient d’apporter aux Béninois, il répond avec engagement et assurance : « Quand la main est sale, il faut la laver. Si le peuple a faim, il faut le nourrir. Si le peuple a soif, donnons-lui de l’eau ».Et pour enfoncer le clou, il affirme, sans détour et langue de bois, sur cet opus : « Nos valeurs ne font que s’effriter. Nos mamans ne font que pleurer parce qu’elles sont surprises par la dépravation de nos mœurs et  valeurs ». Aux politiciens béninois qui excellent dans la démagogie pour obtenir la voix du peuple pour se faire élire, il exprime son indignation et les engueule avec  sarcasme  en ces termes : « Tu veux qu’aux prochaines élections, je vote encore pour toi. Mais, depuis que je t’ai donné ma voix et que tu es devenu honorable, as-tu pensé à ma situation, à la vie de misère que mènent les populations qui ont pourtant voté pour toi ? ». Par la négative, il répond à cette interrogation et appelle ainsi les populations à faire  « front commun contre ces élus qui, malgré leur incompétence, se retourneront  encore vers elles pour leur demander à nouveau, leurs suffrages ». Il faut dire que cet opus riche de deux titres a été enregistré au studio Mélissa à Paris en France et sera bientôt lancé pour sensibiliser les populations sur le comportement qu’elles devront adopter pour les prochaines joutes électorales.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *