.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suppression du droit de grève aux magistrats: La proposition de loi en difficulté au parlement


A moins d’un cataclysme de dernière minute, la proposition de loi modificative de la loi n°2001-35 du 21 février 2003 portant statut de la magistrature, visant à supprimer le droit de grève aux magistrats ne passera pas. C’est ce que laisse présager les mouvements et réactions des députés au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Sur les 45 députés signataires de cette proposition de loi, 5 ont déjà retiré leurs signatures.  A l’allure où vont les choses, la liste risque de s’allonger au fil des jours. En tout cas, selon des indiscrétions, ils sont plusieurs élus de la nation ayant apposé leur signature sur ladite proposition de loi, mais ne se reconnaissent plus à travers elle.  Mieux, la majorité des députés membres de la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme chargée de l’étudier dans le fond viennent d’émettre un vote négatif à ce sujet, indiquant ainsi la voie à leurs autres collègues lorsque la plénière aura à se prononcer sur le dossier.  Au regard de tout ce qui précède, il apparait clairement que cette tentative de privation du droit de grève aux magistrats à du plomb dans l’aile et risque d’être un camouflet pour les députés Djibril Mama Débourou, Rachidi Gbadamassi et consorts.

Hugues E. PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *