.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après plus de 40 ans de vie de choriste dans l’église Catholique : La Star du Hanyé, Louise Somalon honorée à Zagnanado


Une messe d’action de grâce, de reconnaissance et de distinction a été dite le dimanche 15 juin en l’honneur de maman Somalon Louise, chanteuse- compositrice de la chorale Hanyé de Zagnanado. C’est une initiative de la chorale Hanyé de l’église St Bénoit de Zagnanado fortement soutenue par l’Evêque Eugène Cyrille Houndékon du diocèse d’Abomey et le comité national de Hanyé dont elle fait partie.

Elle a composé une multitude de chansons Hanyé au profit de l’église catholique. Elle a circulé dans presque tous les diocèses du Bénin à apprendre, lors des sessions de diocèses ou de doyenné, ses chansons et celles de ses pairs aux différentes chorales Hanyé du Bénin et d’ailleurs. Elle, c’est Dokpo Kinjo Louise épouse Somalon appelée affectueusement maman Somalon Louise. Après plus de 40 ans au service de l’église du Christ à travers ses chansons pour prier et louer le Seigneur, elle a été célébrée de son vivant, à l’âge de 93 ans, en signe de reconnaissance pour les nombreux sacrifices consentis tout au long de son parcours d’artiste, de vedette au service de l’église catholique. La communauté chrétienne de Zagnanado, en particulier, et celle du diocèse d’Abomey, en général, lui a offert des trophées, des cadeaux en nature et les remerciements de l’Evêque d’Abomey, à elle, transmis par le secrétaire particulier de l’Evêque, le père Déo Gratias Kéouda. La messe d’action de grâce, de reconnaissance et de distinction a été dite par l’aumônier national de Hanyé, le père Olivier Adandjaï. Il a été assisté par une demi-douzaine de prêtres dont le père Déo Gratias Kéouda, le fils de l’heureuse du jour, le père Arsène Somanon, le curé de la paroisse St Benoit de Zagnanado, Joachim Aholloukpè, le révérend père Joseph Babatoundé et le père Saturnin Sossou. Au cours de son homélie, le révérend père Joseph Babatoundé, un ancien prêtre de ce diocèse qui connaît et a longtemps côtoyé maman Somalon a témoigné du parcours exceptionnel qu’elle a eu. Née de père et de mère vodounsi, maman Somalon recevait depuis son bas âge le signe qu’elle est appelée à servir le seigneur d’une manière ou d’une autre, a-t-il laissé entendre. Très tôt orpheline de mère, elle a été éduquée comme un garçon et était dévouée jusqu’à son mariage. Autrefois ménagère puis commerçante, maman Louise est mère de neuf enfants dont six encore en vie. Elle a reçu, au début de sa carrière d’artiste, la pression familiale et celle de son entourage. Elle a siégé longtemps avec feu Monseigneur Lucien Monsi Agboka au comité national de Hanyé et parcouru tous les diocèses du Bénin en louant Dieu par ses chansons. Depuis 2005, elle est la fondatrice du rythme Gho qui se joue à l’église lors des manifestations officielles. Elle n’avait de mots pour dire merci que de fondre en larmes. Sa seule phrase est : « Tout ce que Dieu fait est bon, rendons lui grâce ». Pour marquer l’événement, ce sont toutes les chansons de la célébration, du chant d’entrée jusqu’au chant de sortie, qui ont été tirées du répertoire des œuvres de Maman Somalon Louise.

Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *