.
.

Le triomphe de la vérité

.

1er mai 2014: La fête des travailleurs célébrée en rangs dispersés


Vues : 0

Moins de marches ou pratiquement pas de marches de protestation hier, 1er mai 2014, date de célébration de la fête du travail. Or, par le passé, toutes les organisations syndicales se donnaient la main pour réclamer l’amélioration des conditions de vie et de travail de la classe ouvrière. Chaque secteur d’activité se mobilisait autour de sa centrale ou confédération pour une manifestation générale avant les activités de communications, de jeux, de distractions, le déjeuner et le sport en fin de soirée, selon chaque agenda. Souvent, la place de l’Etoile Rouge de Cotonou était bondée de monde pour une marche de protestation vers la Bourse du travail. Mais, l’effectif n’aura pas été important, cette fois-ci, où chacun a fêté dans son coin.  Le tableau qu’a présenté la célébration de cette année en dit long. Les organisations syndicales, à savoir, la CGTB de Pascal Todjinou, la CSA-Bénin de Dieudonné Lokossou, la COSI-Bénin de Noël Chadaré et la CSPIB de Christophe Dovonon ont, chacun, choisi une catégorie de travailleurs avec qui fêter. A côté, la CSTB et la Fesyntra-Finances ont choisi la Place de l’Etoile rouge pour échanger tout comme les autres sur les questions des libertés publiques, les conditions de travail des enseignants. A l’origine, la division au sein des organisations syndicales après la grève générale du 07 janvier au jeudi 24 avril qui a été suspendue dans un contexte particulier. Par ailleurs, il faut faire constater que la cérémonie  de présentation de  cahiers de doléances  a été faite, le mercredi 30 avril, sans la Centrale des syndicats des travailleurs du Bénin (CSTB) de Paul Essè Iko.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page