.
.

Le triomphe de la vérité

.

Paix et développement par le dialogue inter-religieux: Le Bénin prêt à porter l’initiative dans toute l’Afrique


Boni Yayi1En abritant du 03 au 05 mars dernier le premier colloque international sur le dialogue inter-religieux en Afrique, le Bénin montre ainsi tout l’intérêt de cette problématique devenue un sujet de grande actualité dans le monde ; et plus particulièrement au Soudan, au Nigeria, au Mali ou encore en Centrafrique. D’autres pays aussi se trouvent très menacés par ce douloureux phénomène qui préoccupe, au premier plan, le Cardinal Tauran, président du Conseil Pontifical pour le Dialogue inter-religieux. En présidant à Cotonou ce colloque, aux côtés du chef de l’Etat, Boni Yayi, il en a profité pour lancer un vibrant appel à tous les dirigeants du continent sur la nécessité de promouvoir ce type de dialogue pour assurer une réelle paix à leurs peuples. Le chef de l’Etat béninois a aussi tenu à souligner, à cette occasion, les engagements républicains du Bénin en matière de laïcité et de respect de la liberté religieuse.

Le Bénin, pays voisin du Nigeria où sévit pourtant Boko Haram depuis plusieurs années, se veut très attentif et ouvert à toutes les solutions utiles au développement pacifique en Afrique et dans le monde. C’est un pays où toutes les religions cohabitent pacifiquement dans le respect d’une Constitution qui reconnait la liberté religieuse et de culte. Il a institué un jour de commémoration des religions endogènes le 10 janvier de chaque année. L’intérêt du Bénin pour le dialogue inter-religieux a été récemment relancé par « L’appel de Sakété », manifestation inédite portée par le ministre d’Etat, chargé de l’Enseignement supérieur, François Abiola qui a mobilisé des personnalités de toutes les religions et de toutes régions pour la promotion des convergences spirituelles au service de la paix et du développement.

 C’est sans doute dans ce même esprit qu’ après les démarches et pressantes propositions de l’Association des médiateurs des pays membres de l’Uemoa à propos du Mali, le Médiateur émérite, ancien président de cette association, le Professeur Albert Tévoédjrè, dans le cadre du Centre panafricain de prospective sociale implanté au Benin, travaille activement à l’émergence d’un projet d’éducation à la paix par le dialogue islamo-chrétien et inter-religieux. Des contacts encourageants ont été enregistrés par le CPPS venant de la Fédération pour la Paix universelle et, par la Banque islamique de développement avec le Centre international du Roi Abdallah Ben Aziz pour le dialogue interculturel et inter-religieux.

Le Professeur Albert Tévoèdjrè a récemment adressé une lettre de remerciement au Cardinal Tauran pour sa visite au Bénin. « Membre honoraire de la Société des missions africaines, je suis sincèrement et humblement désireux de vous offrir ma disponibilité en toutes opportunités appropriées pour faire avancer la noble cause que le Pape François vous a confiée », l’a-t-il rassuré dans ladite lettre. Parallèlement, le chef de l’Etat a aussi envoyé une lettre de félicitation au Pape François qui vient de célébrer l’an un de son pontificat, non sans aborder, lui aussi, la question du dialogue inter-religieux. «Mon gouvernement a décidé, à l’occasion de l’anniversaire de votre pontificat, de s’engager à mobiliser, avec d’autres gouvernements et institutions des ressources significatives en vue de promouvoir une «initiative africaine à la paix et au développement par le dialogue islamo-chrétien et inter-religieux », a-t-il annoncé dans sa lettre.

Bref, les autorités béninoises au plus haut sommet semblent décidées à saisir l’opportunité des dernières activités organisées sur le dialogue inter-religieux dans le pays pour initier de grandes actions dans ce sens. Certaines sources annoncent déjà que le gouvernement du Bénin pourrait se porter mobilisateur avec d’autres ressources significatives pour un Fonds de soutien au dialogue inter-religieux par l’éducation. Porté par le Ministère d’Etat, chargé de l’Enseignement supérieur, ce fonds permettrait de contribuer à appuyer efficacement toutes les initiatives crédibles, démarches et actions communes répondant aux besoins pressants d‘éducation à la paix par le dialogue inter-religieux. Il servirait aussi de relai vers des sources de plus grande ampleur.

Rastel Dan ( Stag)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page