.
.

Le triomphe de la vérité

.

Election du représentant des artistes au sein du Conseil économique et social (CES): Hermas Gbaguidi se déclare candidat et se justifie


Après Gaston Eguédji, un autre candidat à l’élection du représentant des artistes au Conseil économique et social (CES) s’annonce officiellement. Il a nom, Hermas GBAGUIDI. Metteur en scène et auteur de plusieurs textes, l’artiste se lance dans la course au CES qui visiblement s’annonce fatidique. Il en est ainsi parce que le consensus toujours enregistré autour du représentant des artistes semble être définitivement perdu et le jeu est plus que jamais ouvert. Approché, Hermas GBAGUIDI affirme être candidat pour deux principales raisons. « Je suis candidat pour combler le vide créé par le silence de mes pairs écrivains et gens de lettres. Car, comme il est convenu depuis 1993, c’est bien notre tour d’assurer la représentativité rotative conclue entre nous artistespour cette mandature du CES. Mais à ce jour, aucun candidat de cette corporation parmi la dizaine qui existe dans le secteur ne s’est encore déclaré. En leurs noms, je me porte alors candidat pour combler ce vide créé par leur silence ». Et la seconde raison qui motive la candidature de Hermas, selon ses explications, c’est bien ce qu’il appelle l’inaction des différents représentants des artistes qui ont siégé au sein de l’institution depuis des années. « Je note que ceux qui nous ont représenté au sein de cette importante institution de la République, idéal cadre de discussion des différents problèmes des divers corps constitués de la nation, n’ontrien apportécomme droits acquis ànotre corporation. Ils n’ont pas pu défendre la corporation et ils n’ont pas pu non plus apporterdumieux-être à la corporation. J’ai remarqué quenos représentants au sein de l’institution n’ont pas pu trouver des arguments nécessaires pour attirer l’attention du pouvoir public vers la cause des artistes que nous sommes », s’est-il indigné avant d’indiquer les atouts dont il dit disposer pour avoir le dessus sur ses challengers déclarés. « Ma première force, c’est déjà la pertinence de mon programme. Je note que ceux qui sont en face de moi ne répondent pas aux critères objectifs que nous nous sommes définis depuis 1993. Car, ils ne sont pas des écrivains à ce que je sache. Cela dit, j’aurai forcément le soutien de mes pairs écrivains et des autres artistes qui partagent ma vision », a-t-il fait savoir. Il faut dire que Hermas GBAGUIDI n’exclut pas non plus la possibilitéde se retirer lorsqu’un candidat « consensuel valable »sera enfin dégagé au sein de la corporation des écrivains et gens de lettres. « Si un jour, un candidat consensuel sérieux se dégage et j’examine ses forces et faiblesses, on peut discuter du retrait ou non de ma candidature », a-t-il conclu.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *