.
.

Le triomphe de la vérité

.

Critiques diverses contre le régime de Yayi: «Barrer la route à ceux qui ne voient que du noir dans le pays » déclarent les FCBE d’Abomey-Calavi


Le maire Hounsou-Guèdè ( deuxième position à partir de la gauche)  et autres leaders FCBE hier au présidium« Le K.O historique  et sans appel  réalisé par le président Yayi Boni à l’élection présidentielle de 2011 continue de produire des effets. Les perdants de cette élection ne semblent pas tirer leçon de cette débâcle électorale et cherchent désespérément et maladroitement à donner de la voix », a dénoncé hier le maire  d’Abomey-Calavi, Patrice Hounsou-Guèdè qui a lu la déclaration  rendue publique par l’ensemble des Forces Cauris pour un Bénin Emergent de  sa commune. C’était à la nouvelle place des fêtes « Vigaro » de Godomey en présence d’un très grand nombre de militants, leaders politiques et autres personnalités résidant à Abomey-Calavi, dont l’intendant de la présidence, Adam Bagoudou, le Chef matériel, Paulin Dossa, le ministre  Valentin Agossou Djènontin, des chefs d’arrondissements et plusieurs élus locaux.
Le but de la  manœuvre en  cours, a poursuivi le maire Hounsou-Guèdè est de ternir l’image du président de la république. Heureusement que, se réjouit-il,  le peuple béninois a mûri avec 23 ans de pratique démocratique, sait bien distinguer son intérêt de celui des «manipulateurs». Pour lui, le peuple sait désormais faire la part des choses. Ainsi, il sait, indique-t-il, que le président de la république et son gouvernement s’attèlent au quotidien  et inlassablement à transformer l’économie en vue d’une croissance soutenue par la mise en œuvre des réformes hardies et volontaires de l’agriculture, des activités portuaires, de l’énergie, etc. Bâtir des infrastructures en vue de la fluidité de la circulation sur les routes ; développer des initiatives en faveur des couches vulnérables, notamment, la gratuité de l’inscription aux enseignements maternel et primaire, des jeunes dans certaines classes du secondaire puis des  facultés ; développer des initiatives de promotion de l’emploi et l’entreprenariat des jeunes, etc. Ce sont autant d’autres   réformes engagées par le président Yayi et qui suscitent le soutien des FCBE d’Abomey-Calavi. Elles n’entendent donc pas baisser les bras face au «tumulte politique » de ces derniers temps. « La coordination FCBE de Godomey et Abomey-Calavi, Akassato, Zinvié, Ouèdo, Togba, Glo-Djigbé, Hêvié, Kpanhoun réitère, par la présente, son soutien sans faille et inconditionnel aux actions du président de la république et de son gouvernement », a rassuré hier le maire Hounsou-Guèdè. Au nom de tous les militants et leaders FCBE d’Abomey-Calavi, il invite « les Béninois épris de paix et de justice, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest à barrer la route à ceux qui ne voient que du noir dans le pays et qui promettent de mettre fin aux acquis de la démocratie béninoise chèrement acquise de la conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990 ». Une démocratie qui, à le croire, est toujours en marche. Et ceux qui, suggère-t-il, ambitionnent de solliciter le suffrage du peuple pour diriger le Bénin, mettent plutôt le temps à profit pour élaborer leur projet de société et attendent l’échéance pour le soumettre à la sentence démocratique.

Christian Tchanou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Critiques diverses contre le régime de Yayi: «Barrer la route à ceux qui ne voient que du noir dans le pays » déclarent les FCBE d’Abomey-Calavi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *