.
.

Le triomphe de la vérité

.

Point de presse sur les grands travaux et l’actualité politique au Bénin: Amos Elegbè et Aké Natondé répondent à l’Union fait la Nation


Amos ELEGBE2Le conseiller spécial aux affaires politiques du président de la République, Amos Elégbè et le ministre en charge des travaux publics et des transports, Aké Natondé, ont pris, hier dimanche 15 décembre 2013, dans la salle de conférence du Ministère des Travaux publics et des transports, le contre-pied des déclarations faites le 10 décembre dernier par les ténors de l’Union fait la Nation.

« Nous nous sommes concentrés sur le développement de ce pays pendant qu’eux, ils ont décidé de parler et discréditer les grandes actions du président Boni Yayi ». C’est en ces termes que le conseiller spécial aux affaires politiques du président de la République, Amos Elègbè a planté le décor. Lors de leur dernière sortie médiatique, les ténors de l’Un avaient émis des doutes sur les grands chantiers annoncés ou en cours d’exécution par le gouvernement sur toute l’étendue du territoire national. Assisté du ministre des travaux publics et des transports, Aké Natondé, Amos Elègbè est revenu, dans un premier temps, sur les grands travaux relatifs aux projets de construction et de réhabilitation d’axes routiers financés par la Banque ouest africaine de développement (Boad) d’un montant total de 200 milliards que l’UN a qualifié d’effet d’annonce ou de trompe-l’œil. Il a fait cas également de la route Kétou-Savè dont le projet date de l’époque coloniale mais qui a, enfin, trouvé un financement avec la diplomatie offensive du président Boni Yayi qui a obtenu l’accord de principe du  Brésil. Il a résumé que si les ténors de l’UN émettent des doutes sur ces travaux et critiquent à tort le gouvernement, c’est parce qu’ils savent que la réalisation des grands travaux créditerait le président Boni Yayi d’un bilan élogieux au terme de son mandat. Le conseiller spécial a également abordé les grands axes du projet de société de Boni Yayi (l’aéroport de Tourou, le port en eau profonde à Sèmè-Podji, les barrages hydro électriques, le programme de construction de routes et pistes, l’extension et la réhabilitation des chemins de fer, etc…) et démontré aux détracteurs que tout ce que le gouvernement fait est inscrit dans le projet de société pour lequel le peuple béninois a accordé sa confiance en réélisant le président Boni Yayi en 2011. Quant à l’actualité politique, avec en tête le dialogue social, Amos Elegbè a déclaré que Boni Yayi est le premier à créer les conditions d’un dialogue social permanent et  pense que l’UN est libre de prendre position par rapport à ce volet. Pour être plus explicite, le conférencier a fait cas du haut commissariat à la gouvernance concertée institué par le président Boni Yayi depuis 2007, le cadre de concertation pour le dialogue social qu’il a mis sur pied et la main tendue depuis 2011 et à laquelle ont adhéré bon nombre de partis autrefois de l’opposition et certaines personnalités de la classe politique. Amos Elègbè cite, en exemple, les Honorables Valentin Aditi Houdé, Cyriaque Domingo, la RB et le PRD, à un moment donné, qu’il a remercié au passage pour sa contribution aux actions de développement de Boni Yayi. Il a réaffirmé l’engagement du gouvernement à rester ouvert au dialogue tout en respectant la position de l’UN. Car, pour lui, il s’agit du Bénin pour lequel aucun sacrifice ne serait de trop quant à son épanouissement et à son développement.

Aké Natondé, le nouveau maçon d’un Bénin en chantier

A la suite de la déclaration du conseiller spécial aux affaires politiques du Chef de l’Etat, le ministre Aké Natondé est rentré dans les détails les plus profonds des projets annoncés et chantiers en cours sur toute l’étendue du territoire national.  Ce dernier, que l’on surnomme désormais le nouveau maçon, est revenu sur les projets de bitumage de routes (N’Dali-Nikki-Chikandou-Frontière du Nigéria déjà à 99,5% de réalisation, la route Akassato – Bohicon dont le financement est bouclé avec l’évolution des premier et second lots, Godomey-Pahou avec la continuité sur Ouidah et Hillacondji en double voie,  l’aménagement et le bitumage de la route Ouidah-Tori, Parakou-Béroubouay, le tronçon Djrègbé-Owodé-frontière du Nigéria dont le démarrage est imminent, etc…) sans oublier les détails concernant la route Kétou-Savè dont les Brésiliens assurent le financement et la réalisation et qui, selon lui, n’est plus à l’étape de projet. Il y a également les pistes et routes financés par la Banque ouest africaine de développement (Boad) d’un montant de 200 milliards où également le premier lot démarrera dans le premier trimestre de l’année 2014. La liste est longue, mais pour le ministre, les entrepreneurs indélicats n’auront pas la paix tant qu’ils n’auront pas livré leurs chantiers puisque le gouvernement a pris toutes les dispositions pour le suivi régulier et l’évolution de chaque chantier où que ce soit, sur le territoire national.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Point de presse sur les grands travaux et l’actualité politique au Bénin: Amos Elegbè et Aké Natondé répondent à l’Union fait la Nation

  1. Salimane Karimou

    Quoi de plus beau que des débats du genre. La démocratie puise sa vitalité des débats contradictoires. Créons toujours l’occasion d’expressions à ceux qui jettent des regards critiques sur nos actions car, non seulement ils nous permettent de nous améliorer, mais aussi et surtout d’aller de l’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *