.
.

Le triomphe de la vérité

.

Piétinement du processus de relecture et de correction de la Lépi: Le cri d’alarme du Parti Conscience Citoyenne


Moukaram Badarou1La Parti Conscience Citoyenne vient de réagir à travers un communiqué de presse pour interpeller tous les acteurs concernés sur la nécessité d’aller au bout du processus de relecture et de correction de la Lépi. «La Direction nationale du Parti Conscience Citoyenne observe avec regret qu’il y a piétinement et se préoccupe de ce fait de son aboutissement en vue de permettre à notre pays de se doter d’un fichier électoral fiable accepté de tous », indique ledit communiqué. « Les malentendus et les accusations réciproques notés doivent être vite surpassés pour éviter le bégaiement de l’histoire. Notre pays n’en a pas besoin et notre peuple encore moins », ajoute-t-il. Lire ci-après l’intégralité de ce communiqué.

COMMUNIQUE DE PRESSE

              « LE COS-LEPI DOIT PRIVILEGIER LE CONSENSUS ET ALLER VITE »

Notre pays, le Bénin a mis en œuvre à partir de 2009, le processus du Recensement Electoral National Approfondi (RENA) et d’établissement de la Liste Electorale Permanente Informatisée (LEPI). Ceci conformément à la forme et à l’esprit de la loi N° 2009-10 du 13 mai 2009 dans  le seul et unique but de réduire les fraudes à la liste électorale et améliorer la qualité de l’organisation des différentes élections.

Conformément à la loi N° 2010-33 du 7 janvier 2011portant règles générales pour les élections en République du Bénin, cette liste électorale permanente informatisée a servi pour organiser les élections présidentielles et législatives de 2011. Elections qui ont permis la réélection du Président Boni YAYI et l’avènement de la sixième législature.

Si on admet que ce double scrutin de 2011 s’est déroulé dans la paix, on peut, par un esprit citoyen avéré, reconnaitre que cette première expérimentation de ce fichier électoral informatisé a montré quelques difficultés et dysfonctionnements.

Tirant leçon de ladite expérience, l’ensemble des acteurs de la classe politique et de la société civile ont convenu de la nécessité de la correction et de l’actualisation de ce fichier électoral national et de la liste électorale permanente informatisée.  Des décisions ont été prises en conséquence et des structures opérationnelles ont été mises en place. Il s’agit du Conseil d’Orientation et de Supervision (COS), la cheville ouvrière et des démembrements y afférents.

Après analyse de l’évolution de ce processus, la Direction nationale du Parti Conscience Citoyenne observe avec regret qu’il y’a piétinement et se préoccupe de ce fait de son aboutissement en vue de permettre à notre pays de se doter d’un fichier électoral fiable accepté de tous.

Les malentendus et les accusations réciproques notés doivent être vite surpassés pour éviter le bégaiement de l’histoire. Notre pays n’en a pas besoin et notre peuple encore moins. C’est pourquoi, au nom de ses militantes et militants, la Direction nationale demande instamment :

–        Aux membres  du  COS-LEPI de prendre leurs responsabilités et d’assumer leur mission de façon citoyenne, professionnelle, irréprochable et de se mettre résolument au travail en privilégiant le consensus et l’intérêt général. Tout doit être fait pour rétablir l’équilibre;

–        Aux forces politiques et la société civile de s’impliquer activement et de déployer tous leurs efforts pour s’approprier au mieux le processus en cour et faire aboutir leur requête afin de réaliser le consensus indispensable ;

–        A nos populations de se mobiliser autour du processus pour son heureux aboutissement ;

–        Au gouvernement de continuer à jouer sa partition afin de remplir ses engagements.

Au terme du processus, le Parti Conscience Citoyenne souhaite vivement que le débat sur la fiabilité de la LEPI soit définitivement clos et qu’on aborde, enfin, dans la sérénité les différentes échéances électorales. Une démocratie, c’est aussi et surtout des élections libres transparentes et démocratiques

                                         Fait à Porto-Novo, le 07 décembre 2013

                                               POUR LA DIRECTION NATIONALE,

                                                      LE SECRETAIRE GENERAL

                                                         Abdoul Aziz MALICK

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *