.
.

Le triomphe de la vérité

.

Formation des agents du Guichet unique: Naomie Azaria et Is-Dine Bouraïma apprécient les succès de 2013 et innovent pour 2014


OLYMPUS DIGITAL CAMERALes rideaux sont tombés sur le séminaire d’information et d’échanges avec les membres du Guichet unique de formalisation des entreprises (GUFE) relatif à la formalisation des entreprises et l’évaluation du système intégré de gestion et autres logiciels du GUFE. Organisé du 30 au 31 octobre dernier à l’Infosec, il a été l’occasion pour la ministre de l’industrie, du commerce, des petites et moyennes entreprises (Micpme) de rassurer les opérateurs économiques dans leur ensemble et tous les Partenaires techniques et financiers (PTF) du Bénin de l’efficacité du GUFE béninois. Dans son message de clôture de cet atelier, le directeur général du GUFE, Is-Dine Bouraïma a présenté à l’assemblée quelques uns des nouveaux chantiers qu’il se propose d’ouvrir avec la ministre du commerce, dès l’exercice 2014. Il s’agit notamment de l’amélioration de la couverture territoriale du GUFE à travers l’ouverture de nouveaux bureaux ou antennes. A compter de 2014, selon ses propos, la formalisation du statut de l’entreprenant et du plan de communication pour une meilleure visibilité des activités sera opérationnelle. Il sera également lancé le site web du GUFE. Occasion pour le Directeur général du GUFE de rendre un hommage mérité au Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi et à la ministre Naomie  Azaria pour leur implication dans la mise en place des réformes au sein du GUFE. Ses reconnaissances sont aussi allées du côté de l’équipe du Conseil présidentiel de l’investissement (CPI) à travers son président Nasser Yayi. Cette cérémonie a été l’occasion pour lui, de présenter les récents résultats de « Doing Business ». « De la 176ème place en 2012, nous nous sommes retrouvés à la 175ème place en 2013 et depuis la semaine écoulée, nous sommes à la 174ème. On peut conclure qu’il y a une amélioration de cinq places en général », s’est réjoui le directeur général avant de préciser que, pour le seul indicateur, « création d’entreprise » qui est fourni par le GUFE, l’amélioration est plus remarquable même s’il n’est pas encore satisfait. En effet, de la 152ème place en 2013, le GUFE est passé à la 139ème en 2014 soit une amélioration de 13 points pour cet indicateur. DSC_1087Un résultat que l’autorité de tutelle a fortement apprécié. Toutefois, pour la ministre, les défis à relever pour parvenir à un meilleur environnement des affaires pour les entreprises sont importants parce que le secteur privé est multidimensionnel et très diversifié. L’engagement de l’Etat et du secteur privé à relever ces défis à travers des initiatives concrètes permet, selon elle, d’espérer quant aux perspectives de développement économique en général et d’amélioration du rang du Bénin dans le classement « Doing Business », ainsi que la dynamisation de la création d’entreprises au Bénin en particulier. L’autorité a, par ailleurs, exprimé sa satisfactionpour ce qui concerne les réformes opérées par la direction générale au cours de ces dernières années. Des réalisations qui, selon elle, se résument au remplacement du casier judicaire par la déclaration sur l’honneur, la mise en place d’un bureau d’enregistrement des actes au sein du GUFE, la non obligation de présentation d’un Relevé d’identité bancaire (RIB) pour l’immatriculation à l’IFU des entreprises nouvellement créées, sans oublier l’établissement de la carte professionnelle de commerçant et d’importateur sur support PVC, et la présence physique, au sein du GUFE, des représentants des administrations partenaires.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *