.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rapport Doing business 2014: Le Bénin 174ème sur 189 pays


Nasser YayiLe nouveau rapport Doing Business de la Banque Mondiale a été rendu public hier. Il place le Bénin au 174ème rang sur 189 pays couverts par l’enquête de l’IFC, une institution de la Banque Mondiale en charge du secteur privé. Ainsi donc pour ce qui est de la facilité à faire des affaires, le pays demeure dans la liste des quinze derniers pays au monde. Pour sa livraison 2013, Doing Business avait classé le Bénin  175ème pour sur un effectif de 185 économies. Les progrès enregistrés sont pour le moins modestes. Au sein de la  CEDEAO, le Bénin est 11ème sur quinze pays et dans l’espace UEMOA le pays demeure à la  5ème place  sur les huit  pays. Il devance des pays comme le Niger, le Sénégal et la Guinée-Bissau et se fait supplanter par d’autres comme la Côte-d’Ivoire (167ème mondial), le Mali (155ème ) ou le Togo (157ème mondial). Dans  la zone, le Burkina-Faso (154ème ) est  premier suivi et du Mali et du Togo. Mais  l’on peut retenir que la Côte-d’Ivoire et le Bénin sont  les deux seuls pays à avoir progressé dans l’espace UEMOA. D’autres ont reculé, notamment le Sénégal (178ème )  qui a  perdu 12 places par rapport à l’édition précédente le Mali  (qui passe de la  151ème  à la 155ème  place), le  Togo,  la Guinée-Bissau (180ème qui recule d’une place).   Cette année, Le Bénin a gagné 13 places  en ce qui concerne la  «création d’entreprise». Ce gain provient de la création du Guichet unique de Formalisation des Entreprises (GUFE) qui a rendu possible  la  réduction des délais de création des SARL, délais passés de  26 jours à 15 jours. La progression la plus remarquable est celle relative au «commerce transfrontalier»  où le pays a enregistré   16 places gagnées et devient  119ème  (contre 135ème lors de l’édition passée). Ceci provient de l’amélioration des systèmes de gestion portuaires et des infrastructures autour du port. Parallèlement, de nouvelles règles pour le transit des camions ont été mises en place. C’est la plus forte progression enregistrée cette année dans cet indicateur sur les 189 économies évaluées. Mais il chute de 9 places  au niveau de l’indicateur  «octroi de licences» (permis de construire, accès à l’eau et au téléphone fixe).

L’Afrique Subsaharienne avance

Le rapport publié ce mardi 29 octobre constate que parmi les 20 économies qui ont le plus reformé la règlementation des affaires depuis 2009, 9 proviennent de l’Afrique subsaharienne, soit  le Burundi, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, le Rwanda, le Togo, le Bénin, le Liberia, la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Au niveau mondial, trois économies africaines ont effectué la plus forte progression à travers différents domaines mesurés par le rapport: le Burundi sur le transfert de propriété, le Bénin sur le commerce transfrontalier et la Côte d’Ivoire sur l’exécution de contrats.  « Il est très encourageant de voir tant de pays d’Afrique subsaharienne qui renforcent leurs institutions juridiques et qui s’engagent dans des réformes visant à réduire des règlementations contraignantes. En 2012-13, plus du double des économies de la région ont effectué des réformes comparativement à 2005 », a déclaré Augusto Lopez-Claros, Directeur de l’unité de recherche sur les indicateurs et analyse du Groupe de la Banque mondiale, Global Indicators and Analysis. « Malgré ces réalisations, il faut faire plus pour améliorer la qualité des règles qui sous-tendent les activités du secteur privé, pour continuer la convergence vers les meilleures pratiques observées dans le monde ».

Pour la première fois, le rapport Doing Business de cette année évalue les règlementations liées à l’environnement des affaires dans le Soudan du Sud qui est devenu indépendant en 2011. Malgré les difficultés liées à la création d’un nouveau système judiciaire, le Soudan du Sud a adopté une loi sur les sociétés, une autre sur les taxes et enfin une dernière sur l’insolvabilité des entreprises. Singapour est premier au classement général de la facilité à faire des affaires. Se trouvent aussi au  classement des 10  meilleures économies dont les règlementations sont favorables au cadre des affaires la Région Administrative Spéciale de Hong Kong (Chine), la Nouvelle Zélande, les Etats-Unis d’Amérique, le Danemark, la Malaisie, la République de Corée, la Géorgie, la Norvège et enfin le Royaume Uni.

Le classement global sur la facilité à faire des affaires est le résultat de l’analyse de 10 indicateurs dans les 189 économies que couvre la 11ème édition de cette année. En 2013, il est intitulé « Doing Business 2014 : comprendre les règlementations pour les petites et moyennes entreprises ».

Olivier ALLOCHEME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *