.
.

Le triomphe de la vérité

.

Imbroglio autour de l’élection du 24 août à la Fbf: Une correspondance de la Fifa qui clarifie davantage


Numériser0035La famille du football doit encore attendre pour connaitre le bureau qui présidera son comité exécutif. Comme on pouvait s’y attendre, au vu de l’ambiance qui a prévalu samedi dernier lors du congrès électif de la Fbf, la Fifa, instance suprême du football mondial, saisie par le président Moucharafou Anjorin a décidé de réagir. Ainsi, hier, elle a adressé une correspondance, signée de son secrétaire général, Jérôme Valcke, au président Moucharafou Anjorin pour clarifier la situation par rapport au point de l’article 26.3 qui constitue la pomme de discorde (Article 26.3 L’élection du Président et des autres membres du Comité exécutif se fait au scrutin de liste. Est élue au premier tour la liste qui obtient la majorité simple (50% +1) des suffrages valablement exprimés). Selon elle (la Fifa), l’interprétation de la règle de 50%+1 équivaut à 25. Ce qui cadre parfaitement avec ce que ses observateurs envoyés ce samedi au siège de la Fbf pour suivre les élections ont dit et qui est contraire au chiffre 24 que soutient le président de la commission électorale pour déclarer la liste « Renouveau du football » gagnante des élections. Valcke a même soutenu son interprétation par l’exemple d’un cas similaire qui s’est produit lors d’un congrès électif de la Caf. « Lors d’un cas identique et avec une disposition statutaire quasi similaire lors de la dernière élection au comité Exécutif de la Caf, l’élection à une voix de différence n’avait pas été acceptée et un second tour avait été organisé ». A travers cette interprétation de l’instance que dirige Sepp Blatter, il se dénote que l’élection de Ahouanvoebla est nulle. Il faut donc que le second tour ait lieu. Néanmoins, la Fifa trouve opportun d’attendre de connaître la décision de la commission de recours qui ne sera pas sans conséquence, puisque le lundi, le candidat Bruno Didavi, porteur de la liste « Renouveau » a déposé un recours. Il faut préciser que dans la journée d’hier, l’honorable Ahouanvoébla et ses collaborateurs ont pris fonction en l’absence du président Moucharafou Anjorin et ses collaborateurs, qui devraient leur passer service.
Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *