.
.

Le triomphe de la vérité

.

Investiture du nouveau préfet de l’Ouémé et du Plateau: Moukaram Badarou s’engage pour la discipline dans les deux départements


le nouvau préfet de l'Ouémé Plateau, Moukaram Bararou  rassure son prédécesseur François houéssouLe nouveau préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, Moukaram Badarou a été investi vendredi dernier dans ses nouvelles charges. A l’occasion de la cérémonie de passation qui s’est tenue dans les locaux de la préfecture, il a annoncé vouloir œuvrer pour le respect de l’autorité.

« J’attacherai du prix à la discipline et au respect de l’autorité ». Ainsi, s’exprimait le préfet Moukaram Badarou dans son discours d’investiture. Il se dit conscient de la mission à lui confiée par le chef de l’Etat ; laquelle représente un long voyage sur le chemin du développement. « Ce voyage n’aura pas de fin tant que nos concitoyens ne se sentiront pas en sécurité en tout temps et en tout lieu dans toutes les localités de ces deux départements désormais à notre charge », a-t-il affirmé. «Notre voyage n’aura pas de fin tant que nous n’aurons pas trouvé la meilleure façon de mettre effectivement nos populations au travail pour booster l’économie locale (…) », a-t-il ajouté. Ainsi, Moukaram Badarou s’est dit apte pour poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur, l’actuel ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, François Houessou en qui il n’a pas tari d’éloges. Celui-ci, au cours de son allocution, a fait le bilan des activités qu’il a menées à la tête des deux départements. Après quatre années dix mois en qualité de préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, il a réussi à exercer la prérogative de la tutelle dans un climat apaisé. Une prouesse de l’homme louée par le porte- parole du personnel de la préfecture lors de son intervention. Idem pour le représentant des maires des quatorze communes que comptent les deux départements, Georges Nounagnon. Cette cérémonie de passation qui a vu une forte mobilisation des filles et fils de l’Ouémé et du Plateau, des sages et notables a été conduite par le directeur de cabinet adjoint du ministère de la décentralisation, représentant le ministre Isidore Gnonlonfoun et supervisée par le ministre d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le professeur François Abiola.

Esckil AGBO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *