.
.

Le triomphe de la vérité

.

Décoration à la Grande chancellerie du Bénin: Théophile Nata et 04 personnalités honorés


Les récipiendaires posant avec la grande chancelière (au milieu) à l'issue de la cérémonieLe mercredi 21 août dernier, en début de soirée à la grande chancellerie de du Bénin, deux grands hommes de l’administration béninoise ont reçu des distinctions honorifiques pour services rendus à la nation. Il s’agit de Théophile Nata, président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) et Théophile N’dah, ancien directeur de la police nationale à la retraite.
Présidé en personne par la grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, Koubourath Osséni, et devant une foule impressionnante de parents, amis et autorités politico-administratives, deux frères, deux Théophile se sont invité dans l’ordre national du Bénin. Après avoir planté le décor tout en se réjouissant de sa présence pour distinguer les deux frères, la grande chancelière, Koubourath Osséni a rappelé que cela fait onze années déjà que Théophile N’Dah s’est acquitté des frais dus à la direction générale des impôts et des domaines pour le bénéfice des droits et avantages liés à leurs décorations respectives. C’est, selon elle, le témoignage de l’amitié et de la fraternité que se sont voués les récipiendaires depuis le cours élémentaire première année jusqu’à l’insertion dans la vie professionnelle. « Deux frères et amis qui se sont vu accorder la confiance de différents présidents de la République. Je m’acquitte d’un devoir de portée nationale qui consiste en la réception d’éminents citoyens ayant participé à la construction et au développement de notre pays », a expliqué Koubourath Osséni. Pour ces deux hommes, c’est le lien fraternel qui les a conduits de Natitingou à Cotonou, en passant par les séminaires de Parakou, Ouidah et outre-mer, aussi bien du point de vue académique que professionnel. Théophile Nata a bénéficié de plusieurs décrets de décoration. Le premier, date de juillet 1991 (commandeur), le second de 1996 (grand officier) et le plus récent date de décembre 2010 (grand-croix). Tandis que Théophile N’Dah lui a été successivement nommé chevalier de l’Ordre national du Bénin en 1992 puis commandeur depuis février 2000. « Mon ami et moi avions fait des carrières qui n’étaient pas nos premiers choix. Dieu nous a pris par la main et nous nous sommes abandonnés. C’est le secret de ce qui nous réunit ce soir, depuis nos villages perdus jusqu’ici », a confié Théophile Nata dans une longue improvisation, louant l’Eternel des armées, à qui son ami et lui devaient, en ce jour, ces honneurs. Il a ensuite témoigné leur gratitude aux différents présidents de la République du Renouveau démocratique et à leurs collaborateurs du dernier au plus haut cadre. Puis, se tournant vers son ami, le président de la Haac s’est également confondu en remerciements pour le signe et le symbole de l’amitié dont il a fait montre à son égard : « Sans lui, je ne me serais jamais présenté. Depuis onze ans, il attend jusqu’à partir à la retraite, c’est cela l’amitié ».

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *