.
.

Le triomphe de la vérité

.

Passation de charges dans les départements ministériels: Isidore Gnonlonfoun prend la mesure de ses nouvelles fonctions à la Décentralisation


Le nouveau ministre de la décentralisation, de la gouvernance Locale, de l’administration et de l’aménagement du territoire, Isidore Gnonlonfoun est entré de plein pied dans ses nouvelles fonctions. Il a pris, officiellement, la destinée de ce ministère depuis hier mardi 13 août à l’occasion d’une cérémonie de passation de charges tenue dans les locaux du ministère devant un parterre de personnalités, de parents et amis.
Trois allocutions ont meublé cette cérémonie. D’abord, c’est le représentant du personnel du ministère qui s’est prononcé. Avant de souhaiter la bienvenue au nouveau ministre, il a remercié son prédécesseur, Raphaël Edou pour l’œuvre abattue durant son séjour à la tête de ce ministère. Pour sa part, le ministre Raphaël Edou a, au cours de son allocution, rendu grâce à Dieu avant de faire le bilan de ses activités après vingt – six mois passés à la tête du ministère de la décentralisation. « Pendant mon séjour à la tête du Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire, et me fondant sur les documents de politique nationale de développement, notamment, ‘’Bénin Alafia 2025’’, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Objectifs Stratégiques de Développement (OSD), le projet de société du Chef de l’Etat, la Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP) et la PONADEC, j’ai mené plusieurs activités dans différents domaines en synergie avec mes collaborateurs, le personnel et bien évidemment avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers intervenant dans le secteur 2 DAT », a-t-il signalé. Le désormais ancien ministre de la décentralisation a cité, entre autres, le renforcement des ressources financières des communes à travers le Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC), l’appropriation par les élus locaux de l’Initiative de Dogbo (IDD) dont l’objectif est de mettre le citoyen au cœur du développement de sa localité avec, à la clé, plusieurs infrastructures socio économiques à faible complexité en cours de réalisation dans toutes les communes grâce au Projet de Mise en œuvre des Micro-projets, à Impact Local (PMIL). Quant au ministre entrant, Isidore Gnonlonfoun, il a promis poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur. « Je voudrais vous rassurer que je mesure très bien l’ampleur de la tâche dans les secteurs de la décentralisation, de la déconcentration et de l’aménagement du territoire et je compte sur la franche collaboration du personnel pour accomplir ma nouvelle mission », a-t-il laissé entendre. Mais avant cet engagement, tout comme Raphaël Edou, Isidore Gnonlonfoun a remercié le Seigneur pour toutes ses actions en sa faveur. «Je bénis le Ciel pour ce moment et je vous confie tous à sa divine providence », a-t-il dit avant d’exprimer toute sa reconnaissance à l’endroit du président de la république.

Esckil AGBO (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *