.
.

Le triomphe de la vérité

.

Essence de contrebande: Le septentrion désormais dans la lutte contre le kpayo


Après la grande saison de la lutte farouche contre l’essence de contrebande communément appelée «Kpayo» dans le sud du Bénin, c’est au tour du septentrion d’être nettoyé des poches de résistance. La traque a gagné Parakou depuis le lundi 15 juillet dernier.

C’est une annonce de poursuite faite, dimanche, aux trafiquants qui a provoqué une disparition subite du « Kpayo» des abords des rues de Parakou.  Pris de colère et de peur, les vendeurs et vendeuses du produit prohibé ont fait l’option de ne pas sortir leurs marchandises. «Le président Boni Yayi a dit de ne pas vendre le Kpayo ! Nous, nous avons déclenché la lutte avant lui. Nous observons une grève de 48 heures à compter de lundi 15 juillet et les Parakois comprendront que nous jouons un rôle important », a déclaré le président de l’association des détaillants de Parakou, Ibrahim Marzouk.  Aussitôt, il a été remarqué, à travers les quelques descentes effectuées dans des stations-service de la place, que de longues files d’attente se sont multipliées partout. Les citoyens interrogés sur place ont reconnu le bien-fondé de la lutte que mène le gouvernement béninois contre l’essence de contrebande. Mais, ils ont exprimé le vœu que les points de vente formelle du produit soient implantés dans plusieurs localités de la commune et que la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP) soit en mesure de satisfaire tous ses clients. Une petite enquête menée dans les grands quartiers où habitent les gros fournisseurs du Kpayo révèle que les populations vivent dans une insécurité totale. Dans les quartiers tels que Yarakinnin, Yéboubéri, Banikanni, ou encore  Sinan gourou, en plein cœur de laville, le liquide inflammable est stocké dans des cuisines ou encore dans des magasins très peu sécurisés.  Pour l’heure, on n’enregistre pas de cas de casses ni d’affrontement entre contrebandiers et forces de sécurité à Parakou.

Teddy G.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *