.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coupure de salaires aux ex-agents PIP dits irrégulièrement reversés au MAEP: Leur collectif proteste et appelle à l’arbitrage de Boni Yayi


Suite à un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE), les ex-agents recrutés sur le programme d’investissement public (PIP) au Ministère de l’agriculture ont vu leurs salaires suspendus. Le rapport de l’IGE a révélé qu’ils étaient irrégulièrement reversés en agents contractuels de l’Etat (ACE) en 2008. Des résultats que ces agents rejettent en bloc. Ils ont, d’ailleurs, écrit à l’Inspection générale d’Etat, preuves à l’appui, pour éclairer l’institution sur la régularité de leur reversement. L’IGE, selon leurs dires, a promis, à travers une réponse à la lettre à elle adressée par le collectif des agents concernés, réexaminer le dossier. Mais, contre toute attente, ils ont vu leurs salaires coupés. Et c’est justement contre cet acte qu’ils s’insurgent à travers un sit-in organisé dans la journée du lundi dernier au Ministère de l’agriculture. A travers une déclaration de protestation lue par le porte-parole du collectif, ils ont invité le Chef de l’Etat à se pencher sur leur cas et promis multiplier des actions d’envergure pour se faire entendre. Des actions qui reçoivent d’ailleurs, d’ores et déjà, l’adhésion du Syndicat national des travailleurs du développement rural qui menace de se mobiliser pour décider d’une série de grèves en soutien aux agents concernés. Lire l’intégralité de la  déclaration du collectif.

DECLARATION DE PRESSE AU SUJET COUPURE DE SALAIRES DES EX-AGENTS PIP MAEP DITS IRREGULIEREMENT REVERSES EN 2008

 

Nous, collectif des agents PIP du MAEP reversés en ACE 2008

 

Considérant le rapport de l’IGE sur le contrôle de l’opération de reversement des agents PIP en ACE en 2008, rapport ayant fait objet

Considérant la lettre des agents contractuels PIP au MAEP, adressée à Mr l’Inspecteur Général d’Etat en date du 17 mai 2013 qui apporte les preuves de ce que lesdits agents sont régulièrement reversés en agents contractuels de l’Etat,

Considérant la réponse de l’Inspection d’Etat en date du 29 mai 2013 signée par l’Inspecteur d’Etat, Athanase Gabriel TOBOSSOU rassurant du réexamen de la situation administrative des agents concernés,

Considérant la lettre du collectif en date du 7 juin 2013 adressée à Mr l’inspecteur général d’Etat pour attirer son attention sur la démotivation et la démobilisation des agents concernés que causerait la lenteur dans le traitement du dossier et ses conséquences néfastes sur la campagne cotonnière en cours,

Avons constaté avec amertume que, nonobstant tout ce qui précède, le salaire desdits agents est coupé à compter de juillet 2013.

Nous tenons à attirer l’attention du Chef de l’Etat, Chef du gouvernement, le Docteur Thomas Boni YAYI que ce personnel de l’encadrement technique s’est fortement impliqué dans la réussite de la campagne cotonnière 2012-2013 et prend déjà une part active pour la réussite de la campagne agricole en cours.

 

Ainsi, nous venons par la présente déclaration, protester contre cette coupure de salaires et des préjudices qui seront ainsi subis injustement.

En tout état de cause, nous rendrons responsables l’Inspection Générale d’Etat et le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche des déconvenues qu’engendrerait cette situation sur la campagne cotonnière en cours.

Donatien GBAGUIDI

Fait à Cotonou le, 15 Juillet 2013

Pour Le collectif,

Minhahoué TCHOUTCHOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *