.
.

Le triomphe de la vérité

.

Banque: BGFI Bénin limoge une vingtaine de cadres dont le DG


Après un exercice 2012 jugé catastrophique, vingt cadres de BGFI-Bénin ont été licenciés. Parmi eux, le directeur général de la filiale béninoise de la holding gabonaise, Benoît Zannou. Depuis l’année dernière, de gros soupçons  de mauvaise gouvernance et de malversation pesaient sur la direction générale. Ils ont été confirmés par le siège qui évoque même des  poursuites judiciaires. La holding affirme avoir été obligée de  recapitaliser BGFI-Bénin pour environ 15 milliards de F CFA. Pour remplacer Benoit Zannou, ancien de Continental Bank-Bénin et d’Ecobank-Mali,   c’est  Myriam Adotevi  qui a été choisie.  Formée à Ecobank, elle aura la lourde tâche de redresser cet établissement qui a, tout de même, enregistré  de bons débuts. En novembre dernier, face aux rumeurs de mauvaise gestion, la BGFI déclarait encore devant les médias que sa filiale béninoise n’avait aucun problème.

Une lente descente aux enfers

Inaugurée en août 2010, BGFI Bank Bénin  a enregistré un total bilan de 104 milliards FCFA et un portefeuille de 7449 clients dès 2011. Le DG sortant a même réalisé une bonne opération  dès les premiers mois, une belle opération de 17 milliards pour le financement de la campagne cotonnière 2010-2011 en tant que banquier principal.  Mais, la deuxième année, elle a commencé à enregistrer  des pertes dues à des choix stratégiques difficiles. Libreville est accusé de n’avoir pas su accompagner la jeune filiale. Le Bénin est le sixième  pays où le groupe est implanté, après le Gabon, le Congo, la Guinée Équatoriale, la France et Madagascar.

Olivier ALLOCHEME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *