.
.

Le triomphe de la vérité

.

La Chronique du Président Coach Patrick Armand POGNON: L’incontournable réarmement mental de l’Afrique (IRMA)


La pratique de l’entreprise sans financement !

Après avoir partagé les outils habituels sur l’entreprise sans financement avec nos amis en formation en ligne pour obtenir un diplôme de Business Developper, j’ai eu une question demandant plus de clarifications. La pertinence du sujet m’amène à y consacrer une chronique.

A quoi sert le financement que nous voulons pour la création de nos entreprises ?

  1. A se doter d’un siège, d’un personnel,
  2. A lancer des actions de communication, de marketing,
  3. A produire des biens et services.

L’idée de siège pour ce qui est du début de notre parcours entrepreneurial vise à compenser le manque de confiance en soi. J’entends souvent des phrases du genre, c’est parce que je n’ai pas de voiture qu’on ne me fait pas confiance, qu’on ne me donne pas de marché, etc. C’est faux les amis, la valeur d’un homme ne dépend pas de ces biens matériels.

 

Un Monsieur appelle son neveu pour l’encourager à se marier. Ce dernier lui dit qu’il veut bien se marier mais qu’aucune femme n’acceptera de l’épouser s’il n’a pas une moto. Son oncle lui dit, propose le mariage à la fille qui te plait, si elle refuse, je t’achète une moto. Il accepte et fait ses avances à la fille qui répond que cela fait six mois qu’elle espère qu’il va lui faire des avances.  Il se torturait à dire que sans moto la femme dirait non alors que cette femme attendait depuis longtemps qu’il se décide.

En outre, si bureau ou siège est nécessaire, pourquoi ne pas domicilier mon entreprise dans une structure quitte à payer une partie de mes revenus. Enfin, pour prouver que cette idée de besoin de bureau n’est qu’un effet de mode, les carrefours de la réussite créés pour permettre la domiciliation à moindre coût de bureau avec connexion wifi et secrétariat sont restés non utilisés à ce jour dans plusieurs villes.

Bref, au-delà d’un quelconque siège, nous avons besoin de confiance en soi et de confiance en ce que nous vendons. Si je prends les membres de Forever Living Product ou autres réseaux, qui font des millions de chiffre d’affaires, ont-ils un siège, un personnel ?

Pour ce qui est du marketing, il faut reconnaitre que les meilleures actions dans ce sens sont celles basées sur les relations. Nos portables sont remplis de personnes avec qui nous ne pouvons rien faire de productif et nous voulons entreprendre. On dit souvent « ils ne donnent des marchés qu’à leurs relations », qu’est-ce que j’attends donc pour intégrer son réseau relationnel. Chers amis, vendons ce que nos relations veulent, donnons-leur satisfaction pour qu’ils parlent de nous à beaucoup de personnes qui vont devenir nos clients.

En troisième position, le financement sert à produire les biens et services que nous allons vendre. Tous les hommes aujourd’hui riches ont d’abord vendu ce que les autres ont déjà produit pour se constituer un capital qui sera investi par la suite pour produire. Le plus riche de l’Afrique vendait du ciment avant de produire du ciment.

Avec la confiance en nous, en ce que nous vendons et un réseau relationnel utile, nous pouvons obtenir des avances-client ou des crédits-fournisseur pour effectuer nos transactions. Les clients pourront payer pour obtenir ou le fournisseur pourra me laisser livrer pour lui ramener son argent.

A un membre, infographe qui était maltraité par son patron qui lui payait 150.000 F par mois, j’ai demandé de démissionner pour créer son entreprise. Il a hésité jusqu’au moment où il ne pouvait plus supporter les mauvais traitements de son patron. Il a démissionné, obtenu grâce à ses relations, un marché de magazine trimestriel d’un organisme international qui lui rapportait net 1.000.000 F tous les 3 mois. Avec cet argent, il a créé un bureau, recruté du personnel et développé son entreprise. Je peux multiplier les exemples ; ce qu’il nous faut c’est le client et non le financement.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

3 thoughts on “La Chronique du Président Coach Patrick Armand POGNON: L’incontournable réarmement mental de l’Afrique (IRMA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *