.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sexo : ce que les femmes ignorent sur les hommes


Loin des clichés, on vous dit tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sexualité des hommes. En 7 leçons.

1 – Les hommes aussi aiment les préliminaires

Et pour deux raisons principales. Un, l’homme aussi a plus d’une zone érogène et les préliminaires, cela permet d’en stimuler plusieurs à la fois… Deux, les préliminaires plaisent aux femmes et l’homme cherche à donner du plaisir à sa partenaire ! CQFD…

2 – Les hommes trouvent le sexe de la femme « beau »

Ces messieurs  vouent au sexe féminin une véritable adoration. Ils le trouvent « beau », un point, c’est tout !

3 – Leur première fois = émotion

Eh oui, les hommes aussi gardent un souvenir ému de leur toute première fois. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas tant la performance sexuelle que l’émotion du moment qu’ils gardent en mémoire.

4 – Les hommes peuvent simuler

Si, si c’est possible et ça existe. Pas envie, pas la tête, pas la forme, l’homme peut aussi faire semblant d’avoir atteint l’orgasme. D’autant qu’avec un préservatif, la partenaire ne peut pas savoir s’il y a eu ou non éjaculation.

5 – Leur position préférée

Sans surprise, la position préférée des hommes n’est autre que la levrette. Ce qui est moins connu, c’est la véritable raison de cette préférence : loin du cliché de la position de la femme « soumise », loin de l’idée éculée que l’homme préfère faire face aux fesses de sa partenaire plutôt qu’à son visage, la réalité est toute autre : ce serait simplement la position la plus favorable au mouvement régulier de va-et-vient.

6 – Les hommes peuvent apprendre à prolonger leur plaisir

Avec un peu de pratique, les hommes peuvent arriver à différer leur orgasme. Pour cela, il leur faut apprendre à focaliser leur concentration sur autre chose que le moment présent.

7 – L’homme n’est pas multi-orgasmique

L’homme connaît une période de rémission après la jouissance. Même si l’érection persiste, il lui est « techniquement » impossible d’avoir un nouvel orgasme avant un certain temps (de 10 à 30 minutes selon les hommes). Mais possible d’en profiter pour un câlin…

 

 

Couple

 

La galanterie, l’arme fatale pour séduire une femme au premier rendez-vous

 

Il y a un moyen de plaire à une femme à coup sûr. Tout le monde est capable de le faire et ça ne coûte pas un centime. Découvrez cette astuce vieille comme le monde pour faire craquer votre dulcinée lors du premier rendez-vous.

Comment plaire à une femme au premier rendez-vous ? Combien d’hommes se sont posés cette question fatidique ? Comme disait l’autre, « on a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression ». Du coup, on se creuse la tête pour être au top. Bien habillé, bien peigné, bien rasé… mais l’essentiel est ailleurs. Ce que les femmes adorent par dessus tout n’a rien à voir avec le physique. C’est vieux comme le monde. Il s’agit… de la galanterie !

Sur les 10 000 célibataires interrogés pour un sondage TNS Sofres/Meetic, 88% des femmes européennes déclarent être séduites par la galanterie. En France, c’est carrément un plébiscite puisque 97% des femmes se disent conquises. Et quand elles ont plus de 25 ans, le chiffre monte à 98%, un vrai score de dictateur !

Top 3 des choses galantes à faire 

Être galant, c’est bien mignon, mais qu’est-ce que ça signifie réellement ? Oubliez les courbettes et autres roses. C’est bien trop ringard. « Le plaisir des choses simples » comme le disait la célèbre pub pour des saucisses, c’est là que vous, messieurs, ferez la différence. Ainsi, 43% des Européennes aiment « être raccompagnées ». Que ce soit en taxi, à vélib ou à pied, le simple fait de faire le chemin du retour aux côtés de mademoiselle vous fera marquer des points. Parmi les autres bons coups à jouer, il y a le fait de présenter sa mie si vous rencontrez des amis fortuitement (39%), ou tout simplement laisser parler sa compagne. Car elles sont 36% à apprécier le fait « de ne pas être interrompues ». Les Françaises, elles, apprécient plus particulièrement les petits gestes attentionnées. Ainsi, le geste le plus galant que vous pourriez faire est de lui prêter votre veste pour la réchauffer par une fraîche nuit. « Dans les pays latins, où le macho remporte quelques succès, la galanterie est encore à l’honneur, explique ainsi Sophie Cadalen, psychanalyste et consultante pour Meetic. Quoi de plus émouvant qu’une virilité affirmée aux intentions délicates… Un contraste qui souvent fait mouche ! ».

Qui doit payer l’addition, l’homme ou la femme ?

Autre question délicate: l’addition. Qui doit payer ? Doit-on partager ? La légende urbaine veut que ce soit l’homme, dans sa grande mansuétude, qui règle la note. Mais cette vision un peu sexiste peut heurter les femmes modernes, indépendantes. Alors que faire ? Et bien dans l’inconscient collectif, cette vieille tradition perdure tout de même. En France, seulement 4% des femmes s’attendent à payer l’addition quand 67% des hommes se disent prêt à faire chauffer la carte. Mais le plus moderne reste néanmoins de faire 50-50. 46% des Françaises s’y attendent. « La question de la note à régler est significative des paradoxes de notre époque et de nos attentes », explique Sophie Cadalen. « On veut être égaux mais on tient à certains principes de galanterie qui, eux, reposent sur une forme d’inégalité. L’homme prenant forcément à sa charge la plus faible que lui, et le verre qu’elle a pris. Mais les mentalités évoluent, les femmes se préparant de plus en plus à régler leur part ».

Etre galant, c’est sexiste ? 

La galanterie, ça a l’air sympa, mais finalement qu’en pensent les premiers concernés: les hommes ? Et bien, ils aiment plutôt ça pour la plupart. 88% des Européens déclarent aimer être galants. Les plus attentionnés sont les Espagnols (97%) mais les Français les suivent de près (91%). En revanche, en Norvège, 42% des hommes avouent ne pas aimer ça. C’est le cas aussi en Allemagne pour 22% des boys interrogés.  Goujats ? Non, tout simplement des hommes qui vivent dans des sociétés plus égalitaires où les différences socioprofessionnelles entre hommes et femmes sont bien moins importantes qu’ailleurs. Être galant, c’est aussi ne pas ramener la femme à son genre.

 

 

Femmes

10 moyens très simples de tester la fidélité de votre homme

Ce n’est pas que vous soyez parano mais ça fait quelque temps maintenant que vous vous demandez si l’homme de votre vie ne succomberait pas en douce à quelques douceurs extra- conjugales. Détail des dix techniques efficaces pour en avoir le cœur  net…

 

Demandez-lui de vous prêter son portable

C’est basique mais performant, si vous savez agir avec subtilité. Sans manifester aucune agressivité, réclamez-lui donc son téléphone d’un air dégagé, pour une soirée ou un week-end, en lui expliquant que vous avez dynamité votre forfait ce mois-ci ou que votre mobile est malheureusement tombé dans les toilettes (quelle maladroite vous faîtes !). S’il refuse ou vous harcèle à chaque minute pour que vous lui rendiez son bien, ce n’est pas forcément de bon augure…

Vérifier la cohérence de son emploi du temps

Il vous annonce un voyage professionnel, invoque une formation qui le retient tous les soirs à l’autre bout de la ville ou va jouer au tennis quatre fois par semaine au lieu d’une avec son copain Juju ? Pas de scrupules, menez l’enquête, appelez le secrétariat de son service, son assistante ou le fameux Juju sous un prétexte futile. Et recoupez le fruit de vos conversations avec que votre cher et tendre vous a dit !

Interrogez-le sur ce qu’il pense (en général) des hommes infidèles

Il n’a jamais eu de mots assez durs pour juger les goujats qui trompent leur femme ou leur copine ? Réabordez le sujet et assurez-vous du fait que sa position n’a pas changé. S’il commence à leur trouver des excuses, il y a baleine sous roche !

Et sur la façon dont il réagirait si vous le trompiez

Dans le même esprit, posez-lui la question qui tue : comment réagirait-il si vous alliez voir si l’herbe est plus verte ailleurs ? Il est agressif, dit qu’il ne le supporterait pas ? Attention, c’est un signe de culpabilité qui ne dit pas son nom…

Jouer les belles inconnues du Web

OK, c’est mesquin, c’est bas, c’est tout ce que vous voulez. N’empêche que de se créer une nouvelle identité, une adresse de messagerie et lui adresser des mails engageants (sans être trop indécente non plus) et voir comment il se comporte ensuite vous renseigne sur son éthique amoureuse.

Checker ses relevés bancaires

Là aussi, ce n’est pas forcément ultra-glorieux de fliquer ses dépenses… Mais ça permet d’en apprendre long. S’il flambe beaucoup ces temps-ci et que ce n’est ni pour vous acheter une bague de fiançailles ni un mixer à sa mère mais que ce sont plutôt des notes d’hôtel ou des factures de magasins de lingerie, il y a lieu de s’alarmer !

Vérifier que ses mots de passe n’ont pas varié

Quitte à jouer les limiers, vous pouvez aussi vous rendre sur sa boîte mail. Si son mot de passe ne fonctionne pas, c’est que Monsieur a pris soin d’en changer récemment. Conclusion : il a forcément quelque chose à cacher

Ménagez-vous de vraies-fausses absences

Le doute enfle mais vous ne réussissez pas à le prendre sur le fait ? Donnez-lui des occasions de se trahir en partant pour un séminaire de boulot (fictif) et en rentrant inopinément quelques jours avant la date prévue.

Demandez à l’une de vos copines de jouer les tentatrices

Le procédé est plus risqué car il y a toujours le risque que votre amie parte vraiment avec lui… Alors soignez votre casting et envoyez une copine en qui vous avez entièrement confiance, un soir où il est seul chez vous , avec comme mission de le draguer gentiment.
Il est au taquet ? Il se montre tout de suite intéressé ? Excellente preuve qu’il ne s’interdit pas de manger à plusieurs râteliers à la fois…

Opter pour la méthode cash

Enfin, si tout cela vous semble trop retors ou compliqué, vous pouvez aller droit au but et exiger yeux dans les yeux qu’il vous avoue la vérité. A moins d’être un professionnel du mensonge ou du self-control, il devrait lâcher le morceau (si morceau il y a).

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *