.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rentrée politique de l’Alliance Amana à Malanville: Les militants mobilisés derrière Nassirou Bako-Arifari apportent leur soutien à Boni Yayi


La ville de Malanville a accueilli lundi une gigantesque manifestation politique organisée par l’Alliance Amana dirigée par l’actuel chef de la diplomatie béninoise, le ministre Nassirou Bako-Arifari. Venus de toutes les régions du Bénin à l’invitation de leur coordonnateur national, les militants et sympathisants de l’Alliance Amana ont réitéré leur soutien indéfectible au Président Boni YAYI et à son gouvernement. C’est à travers un géant meeting politique présidé en personne par le ministre Nassirou Bako-Arifari.

Bako Arifari

Bako Arifari et ses militants de Malanville

L’arrondissement central de Malanville a connu, ce jour-là, une effervescence inhabituelle avec cette rentrée politique. Ainsi, venus des quatre coins de la partie septentrionale du Bénin, militants et sympathisants de cette alliance ont répondu présents à l’appel de leurs responsables assistés par une forte délégation d’élus locaux. Les maires de Pobè, Sakété, Ouaké, Karimama, les représentants de ceux de Kandi et de Kalalé, le préfet et le chef canton de la ville nigérienne de Gaya ont effectué le déplacement pour exprimer leur soutien à la jeune alliance créée en 2011 par l’honorable Nassirou Bako-Arifari aujourd’hui ministre en charge des Affaires étrangères. Très vite, ce qui était parti pour être une simple rentrée politique, a pris des allures d’une ferveur populaire ou d’une véritable communion avec la base. Même le soleil de plomb qui arrosait Malanville de ses rayons ardents, n’a pas émoussé l’ardeur des militants et sympathisants Amana fortement mobilisés. C’est donc devant cette marée humaine que les différents responsables de l’alliance Amana se sont succédés sur le podium pour délivrer leurs messages et se prononcer sur divers sujets d’actualité au Bénin et en Afrique. La plus importante ou la plus attendue de ces interventions a été celle du coordonnateur national de l’Alliance Amana, le professeur Nassirou Bako-Arifari. Revenant sur les principaux sujets qui nourrissent l’actualité nationale et internationale, le ministre des Affaires étrangères, en sa qualité de premier responsable de cette coalition politique, a fustigé le malveillant dessein ayant conduit à la présumée tentative de coup d’Etat ourdi contre la personne du chef d’Etat béninois, le docteur Boni Yayi. Selon ses propos, aucune machination orchestrée contre la personne du président Boni Yayi dans quelque but que ce soit ne peut avoir l’accord de l’alliance Amana. Sur ce, il a réitéré le soutien indéfectible de son alliance au Chef de l’Etat et à l’action de son gouvernement. Le professeur Nassirou Bako-Arifari a poursuivi son intervention en rappelant les engagements pris par le chef d’Etat béninois quant aux rumeurs faisant état de ce que ce dernier entend aller au-delà des deux mandats successifs prévus par la constitution. Il a appelé les uns et les autres à prêter foi aux propos du président Boni Yayi qui, à maintes reprises, a déclaré qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession au terme de son actuel mandat. De même, le coordonnateur national de l’alliance Amana n’a pas manqué de condamner, à la suite de ses militants, les actes terroristes posés par des groupes armés au nom de l’islam. « L’islam est une religion qui prône le pardon, l’amour, le partage et la paix », a-t-il souligné. Ce meeting politique qui fut une véritable démonstration de mobilisation de la base, s’est terminé par l’installation du comité provisoire de l’alliance Amana à Malanville. Ce comité devra, dans les prochains jours, pourvoir à l’installation des différentes cellules de l’alliance dans les autres localités. A souligner que cette jeune alliance née à la veille des élections législatives du mois d’avril 2011, compte un député à l’Assemblée nationale en la personne de son coordonnateur, le professeur Nassirou Bako-Arifari qui a dû céder son siège à son suppléant depuis son entrée au gouvernement en juin 2011. Désormais, l’Alliance Amana se positionne comme l’une des formations politiques en pleine remontée avec lesquelles il faut compter lors des prochaines consultations électorales notamment dans son fief qui est l’Alibori.

Soulé Sambo Issifou, militant actif de l’alliance Amana

« Tout le monde est le bienvenu, les portes de l’alliance Amana sont grandement ouvertes »

« Je nourris de bonnes impressions par rapport à la sortie médiatique effectuée par l’alliance Amana parce que, non seulement, les populations de Malanville étaient présentes, mais celles d’autres localités aussi se sont représentées à cette manifestation. Je veux citer le maire de la ville de Parakou qui s’est fait représenter par un de ses adjoints, le maire de Ouaké qui était à la tête d’une forte délégation, le maire de Kandi représenté par un de ses adjoints, des personnalités étrangères telles que le préfet et le chef canton de Gaya qui est une ville du Niger. Cette rencontre a permis de susciter au niveau des militants et sympathisants de l’alliance Amana une prise de conscience grâce aux allocutions comme celle du coordonnateur national, le professeur Nassirou Bako-Arifari, ministre des affaires étrangères. Notre souhait c’est que l’alliance Amana couvre toute l’étendue du territoire national. Notre secret est très simple pour réussir une telle manifestation. L’alliance Amana défend les vertus cardinales de développement. Amana dit, par exemple : ne vous couchez pas en espérant trouver à manger. Car, c’est à force de travail que vous réussirez. Amana dit aussi : évitez de parler de ségrégation. Que quelqu’un soit fon, dendi, ditammari, nago, yoruba ou goun, ce n’est pas un problème de région ni de religion. Que vous soyez chrétien, musulman ou athée, vous êtes le bienvenu parmi nous. Car, les portes de l’alliance Amana sont grandement ouvertes. Nous sommes guidés par la philosophie, selon laquelle tout bien commun doit être équitablement partagé puisque, quand il en est ainsi, les dissensions se font rarissimes. Voilà quelques aspects qui font que les populations adhèrent à l’alliance Amana et sont fières d’y appartenir. Pour finir, je demande à tous ceux qui veulent adhérer à un creuset de réflexion pour le développement de ne pas hésiter à nous rejoindre au sein de l’alliance Amana. Nous acceptons tous ceux qui veulent participer au développement effectif de notre pays, de leurs localités. Car, tout commence par là. Si chacun développe sa localité, c’est tout le Bénin qui sera ainsi développé ».

 

Amadou Fondo, sympathisant de l’alliance Amana

« La clairvoyance et la dextérité du ministre Nassirou Bako-Arifari se sont fait sentir sur le terrain»

« Ce que j’ai vu aujourd’hui peut simplement s’appeler une démonstration de force parce que l’affluence des populations pour assister à l’événement est inédite. Nous ne sommes pas encore en période de campagne mais l’alliance Amana a juste effectué cette sortie médiatique pour remobiliser sa troupe. Ce qu’on a vu rappelle les grands moments, les temps forts des présidentielles et législatives de 2011. Cela présage d’un avenir radieux pour l’alliance ainsi que pour les autres partis ou alliances qui se joindront à elle. Je crois que cette réussite est à mettre à l’actif du leadership des responsables de cette alliance en l’occurrence le coordonnateur, le professeur Nassirou Bako-Arifari. La clairvoyance et la dextérité politique de l’homme se font tout de suite sentir sur le terrain car la mobilisation qu’il y a eu autour de cette sortie médiatique est folle. Malgré l’ardent soleil et le sable surchauffé, les populations sont restées mobilisées jusqu’à la fin de toute la manifestation sans discontinuer. Quelque part, je peux dire que c’est le dynamisme effectif des membres de l’alliance Amana qui a conduit à ce succès. L’avenir de l’alliance Amana est radieux et à l’allure où vont les choses, ça promet pour les échéances prochaines.

 

Andemi Bagiri, militant Amana

C’est un grand regroupement. Un regroupement d’espoir qui présage d’un avenir meilleur par rapport à la vie politique de cette alliance. Car, ce à quoi nous avons assisté était au-delà de nos attentes. C’est un moment historique pour cette alliance, car un nombre important d’autorités ont effectué le déplacement ou se sont faits représenter. Cette sortie médiatique a semé de bonnes graines et ceci germera pour donner de bons fruits. L’objectif de ce grand rassemblement était aussi les grands défis et enjeux autant sur le plan national qu’international. Le coordonnateur national de l’alliance Amana, le professeur Nassirou Bako-Arifari a abordé au cours de son allocution des questions relatives à la sûreté de l’Etat, au terrorisme international. Il a donné le point de vue de l’alliance Amana par rapport à ces phénomènes qui agitent notre pays et le continent africain. Il n’a pas manqué de sensibiliser ses militants pour que de pareils actes soient bannis des habitudes autant des Béninois que des Africains. C’est vrai qu’il y a les élections locales qui s’annoncent mais l’acte fort qui est lié à ce rassemblement, c’est l’installation du comité de l’alliance Amana à Malanville. Ce dernier est chargé d’installer les différentes cellules de l’alliance Amana. Cette dernière entend ainsi s’enraciner en vue d’être encore plus proche des populations. C’est un top qui est donné pour que l’alliance Amana puisse s’implanter encore plus sur le terrain à travers la mise en place de ses institutions locales. Je félicite le comité d’organisation ainsi que le coordonateur national, le professeur Nassirou Bako-Arifari qui, en dépit de son calendrier qu’on sait très chargé, a pu ménager de son temps pour être présent à cet événement. Je remercie aussi le chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi, qui a toujours soutenu notre coordonnateur national et je réitère le soutien inconditionnel de l’alliance Amana au docteur Boni Yayi ».

Nafiou OGOUCHOLA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *