.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après le retour en fanfare de son ancien militant: La Renaissance du Bénin face à l’équation Galiou Soglo


Galiou Soglo ici avec Victor Prudent Topanou

Galiou Soglo ici avec Victor Prudent Topanou

Le fils cadet du président-maire de la ville de Cotonou est de retour. Après plusieurs mois d’absence, l’ancien ministre des sports puis de la culture a refait surface dans l’arène politique. Ainsi, à travers des visites de courtoisie à Célestine Zannou et Victor Prudent Topanou – connus pour être de farouches opposants à Boni Yayi et à son pouvoir ainsi que des descentes de terrain pour des échanges de proximité- Galiou Daouda Soglo a fait un retour en fanfare à quelques mois des prochaines élections locales, municipales et communales. Cette situation n’est pas sans susciter nombre d’interrogations au sein de l’opinion publique. Il en est ainsi, notamment, au sujet des conséquences de ce retour sur les ambitions de la Renaissance du Bénin (RB) avec laquelle les relations ont cessé d’être cordiales.

 Le retour du casse-tête

L’apparition de Galiou Soglo à quelques mois des prochaines élections communales fait poindre à l’horizon, selon nombre d’analystes, un nouveau bras de fer avec la RB. Et pour cause, depuis plusieurs années, le ministre Galiou Soglo s’illustre par son opposition farouche et virulente aux différentes initiatives de la RB ; toute chose qui a d’ailleurs conduit à sa suspension du parti. Cette perspective est d’autant plus vraie, aux yeux des observateurs, que depuis son éviction du gouvernement, Galiou Soglo s’affiche en opposant au pouvoir de Boni Yayi dont les actions à la tête du pays sont loin de recueillir ses faveurs. Dès lors, en décidant de rejoindre l’aile des critiques du pouvoir de la Refondation composée, entre autres, de Célestine Zannou et Victor Prudent Topanou, Galiou Soglo ne cache pas sa volonté de maintenir sa ligne faite de critiques acerbes contre le pouvoir en place.

Il va alors s’en dire que loin d’avoir adoucit sa position vis-à-vis de la Renaissance du Bénin, il pose les jalons pour « s’opposer » à nouveau à son ancienne formation ; toute chose qui est loin d’être un atout dans la bataille annoncée comme périlleuse pour le parti de Léhady Soglo, notamment, à Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Jean Claude  DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *