.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite du président Ivoirien au Bénin: Alassane Ouattara élevé au rang de Docteur Honoris Causa de l’UAC


Le président Alassane Ouattara fait Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi

Le président Alassane Ouattara fait Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi

Port de toge, de médaille avec obtention du logo de l’Université d’Abomey-Calavi suivi de trois fanions aux trois couleurs nationales du Bénin, d’un diplôme et du procès verbal certifiant l’attribution du grade de Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). C’est par cette action solennelle que le conseil scientifique de l’Uac a conféré au président de la république de Côte-d’Ivoire, Dr. (Ph.D) Alassane Dramane Ouattara, le grade de Docteur Honoris Causa de l’Uac. C’était samedi dernier dans l’amphi Idriss Deby Itno de l’Uac en présence du Chef de l’Etat et de son gouvernement. En décernant ce titre au fondateur de l’Institut international pour l’Afrique (IIA) à Washington D.C, le président du conseil scientifique de l’Uac, le Professeur Brice Sinsin a salué le parcours élogieux de l’homme. « Le dossier du président ivoirien s’est défendu de lui-même », a commenté le recteur de l’Uac. Si une action favorise cette distinction, c’est celle relative à l’investissement dont l’homme a fait preuve dans la construction de l’Université, «plus de 110 milliards de francs Cfa ». Prenant la parole, le lauréat n’entend pas s’arrêter à une seule université pour la Côte d’Ivoire. « Nous promettons trois nouvelles universités avant la fin de notre mandat en 2015 », a rassuré le Président Alassane Dramane Ouattara. Son souhait est de voir les universités d’Afrique en général, de la Côte-d’Ivoire et du Bénin en particulier émerger. Car, selon lui, il est d’une nécessité de faire des universités des centres de l’activité intellectuelle et de développement. « Sans elles, pas de véritable essor économique pour les pays », a-t-il précisé. Au-delà de tout, le désormais enseignant des universités du Bénin entend œuvrer pour le renforcement de la recherche scientifique qui devra également être au service du développement pour conduire la Côte d’Ivoire au sein des pays émergents d’ici 2020.

 

Le ministre Abiola, intéressé par la jonction de la formation à l’emploi

Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Professeur François Abiola a partagé avec le président ivoirien l’un des soucis du gouvernement béninois. Il s’agit d’œuvrer à offrir à la jeunesse des deux pays, une plate-forme de formation qui s’arrime au marché du travail. Pour lui, l’université du 21ème siècle ne doit plus se borner seulement à la transmission du savoir, mais devra être organisée aussi pour être à l’écoute de la demande sociale, en créant les conditions optimales pour la formation des ressources humaines de qualité. Pour ce faire, il pense qu’il faut des méthodes pédagogiques et procédures de gestion académiques pour aller plus vers le sens de la pratique. Ainsi, le ministre a fait référence au parcours d’étudiant du récipiendaire qui reste, pour lui, un exemple. «Votre parcours si élogieux de haut cadre international force l’admiration et le respect », a martelé le Professeur Abiola. Ses propos ont été renchéris par le président Boni Yayi. A en croire le Dr Boni Yayi, « l’homme fait partie de cette excellence qui continue de contribuer à la construction de l’Afrique ». Ne pouvant donc rester les bras croisés suite à l’augmentation importante du nombre d’étudiants au Bénin, Alassane Dramane Ouattara a promis la construction d’un amphi R+2 à l’Uac. Le moment a été immortalisé par la mise en terre d’un palmier au jardin botanique de la dite université. Ses premiers cours sont attendus dès ce 09 mars.

Qui est Alassane Dramane Ouattara ?

Le président Docteur (Ph.D) Alassane Dramane Ouattara est né le 1er janvier 1942 à Dimbokro, de feu Drame Ouattara et de Nabintou Ouattara née Cissé. Il est marié à Dominique Nouvian Ouattara depuis août 1991 et père de quatre enfants. Il a fait ses études primaires en Côte-d’Ivoire et ses études secondaires en Haute Volta (actuel Burkina-Faso) où il obtient le baccalauréat en 1962, série mathématiques. Inscrit successivement à l’Institut de technologie de Drexel puis à l’Université de Philadelphie en Pennsylvanie (Usa), il obtient un Master of Art in Economics en 1967. Muni de ce diplôme, il entre au Fonds monétaire international (Fmi) en avril 1968 comme Economiste. Passionné de connaissances, il poursuit ses études pour obtenir en mai 1972 un Doctorat d’Etat (Ph.D) en Sciences économiques à l’Université de Philadelphie aux Etats-Unis d’Amérique. En 1973, le Docteur (Ph.D) Alassane Dramane Ouattara intégre la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest alors à Paris. En 1982, il en devient le vice gouverneur. De 1975 à 1982, il travaille avec le Gouverneur Abdoulaye Fadiga pour le transfert de la Bceao de Paris à Dakar au Sénégal, et pour la mise en place de la politique des ressources humaines, du cadre administratif et de la politique monétaire de cette institution sous régionale. En 1984, il retourne au Fmi pour occuper la fonction de Directeur Afrique. De mai 1987 à octobre 1988, il fut Conseiller spécial du directeur général du Fmi à Washington. En octobre 1988, il devient Gouverneur de la Bceao à Dakar, fonction qu’il assuma jusqu’en décembre 1993.  Vice Gouverneur et gouverneur de la Bceao, il travailla avec son excellence le Docteur Boni Yayi. Dans la même période, il eut comme collaborateurs plusieurs autres cadres très méritants du Bénin notamment le premier ministre béninois, Pascal Irénée Koupaki et le ministre Abdoulaye Bio Tchané. En outre, le Premier ministre Pascal Irénée Koupaki a été son conseiller pendant qu’il était Directeur adjoint du Fmi. En Avril 1990, alors que la Côte d’Ivoire était secouée par une crise sans précédent, le feu président Félix Houphouët-Boigny lui confie la présidence du comité interministériel de coordination du Programme de stabilisation et de relance économique. Du 7 novembre 1990 au 9 décembre 1993, il occupa la fonction de Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire et Chef du gouvernement avec comme Directeur adjoint de cabinet Monsieur Pascal Irénée Koupaki. Son gouvernement sortit la Côte-d’Ivoire de cette crise et l’économie ivoirienne devint prospère. Le 7 décembre 1993, il retourna au Fmi où il fut nommé Directeur général adjoint le 1er juillet 1994, fonction qu’il assuma jusqu’au 31 juillet 1999. Le 10 juin 1999, il fonda l’Institut international pour l’Afrique (IIA) à Washington D.C. Depuis le 1er août 1999, il est le président du Rassemblement des démocrates républicains (RDR), parti politique centriste ivoirien. Candidat à l’élection présidentielle de novembre 2010 en Côte-d’Ivoire, le Docteur (Ph.D), Alassane Dramane Ouattara a été élu président de la République avec 54,10% des voix et a été investi le 21 mai 2011 à Yamoussokro. Pour rénover les universités ivoiriennes en état de délabrement avancé, il investit 110 milliards de Fcfa. Ce qui montre tout l’intérêt qu’il accorde au développement de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Depuis février 2012, il est le président en exercice de la Cedeao. Son mandat lui a été renouvelé tout récemment.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *