.
.

Le triomphe de la vérité

.

Enseignement Primaire: Les directeurs des écoles de l’Atlantique-Littoral reprennent les cours


les élèves ont repris hier les cours dans l'enseignement primaire

les élèves ont repris hier les cours dans l’enseignement primaire

« C’est pour ne pas pénaliser les enfants que nous sommes en situation de classe ce mardi. Le mouvement du lundi n’était pas pour aller en grève, mais pour donner d’abord de la voix sur la situation que nous traversons », a indiqué Pierre Codjo Agossavi, Directeur de l’Ecole urbaine centre Groupe B d’Abomey-Calavi. Ce mardi, le constat de la reprise des activités pédagogiques dans la commune d’Abomey-Calavi a été effective. Tous les enseignants étaient face aux élèves à qui ils dispensaient les enseignements de la journée. Selon lui, si les cours ont repris, ce n’est pas parce qu’ils ont eu gain de cause. Pour ce faire, le collectif des directeurs donne un ultimatum d’une semaine aux autorités afin que la situation soit corrigée le plus vite possible. En effet, lundi dernier, tous les directeurs des écoles maternelles et primaires d’Abomey-Calavi, Sô-Ava et autres ont protesté contre les autorités en charge de l’éducation à la maternelle et au primaire. Dans leur motion, ils réclamaient leurs subventions au titre de l’année scolaire 2012-2013 qui ne leur sont pas encore parvenues après six mois d’activités pédagogiques. La situation est, selon eux, alarmante au regard des conséquences que ce retard des subventions crée. Selon certains directeurs, l’école n’est plus en mesure de payer sa consommation d’énergie électrique et d’eau au point où certaines ont vu leurs compteurs enlevés. C’est le cas, par exemple, de l’école urbaine centre d’Abomey-Calavi dont le compteur d’eau a été arraché par la Soneb.

Les autorités rassurent et promettent

 « Certaines écoles ont reçu la première tranche de leur subvention et n’attendent que la seconde », a fait savoir le directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp) de l’Atlantique-Littoral. Pour Macaire Alabi, c’est le cas des circonscriptions scolaires de Kpomassè, Toffo, Zè, Allada…. « 6 circonscriptions sur 14 ont été réglées en partie », a-t-il précisé. Profitant de l’occasion, le directeur départemental a rassuré les directeurs de ce que tout rentrera dans l’ordre. Car, selon lui, ce n’est pas la direction départementale qui gère les fonds, ils sont souvent mis à la disposition des recettes perceptions. « Habituellement, les subventions sont directement mises à la disposition des recettes-perceptions qui font des virements dans le compte des circonscriptions scolaires », informe-t-il. Cependant, il a fait savoir à ses collègues que « l’année budgétaire ne rime pas avec l’année scolaire ». Selon lui, au titre de 2012, on considère que l’Etat a apporté une subvention. On doit aussi comprendre que la rentrée scolaire démarre en octobre. Donc, il y a un trimestre qui est sensé être déjà couvert pas la subvention de 2012 », a-t-il fait comprendre. Dans tous les cas, il pense que les démarches sont en cours afin que chaque école conduise à bon port les activités pédagogiques.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *