.
.

Le triomphe de la vérité

.

FCBE A BONOU: Le maire Isidore Zinsou et ses conseillers de retour dans la famille Fcbe


Dans l’histoire politique de la commune de Bonou, aucun meeting n’a mobilisé autant de monde. Samedi dernier, à l’occasion de la manifestation populaire de confirmation de leur appartenance à la famille des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), le maire Isidore Zinsou et ses conseillers ont donné la preuve que toute la population est derrière eux pour soutenir le Docteur Boni Yayi, Président de la République, dans ses œuvres de construction nationale.

L’ambiance samedi dernier au Collège d’enseignement général (Ceg) de Bonou était exceptionnelle. Très tôt le matin, les populations sorties massivement des 28 villages que compte la commune ont envahi les lieux. L’événement était important puisqu’il s’agit de ce grand meeting  très attendu au cours duquel le maire Isidore Zinsou et ses conseillers devraient signer l’acte de retour à la famille Fcbe. C’est fait. Ils sont aujourd’hui sept conseillers sur neuf à soutenir le chef de l’Etat à Bonou.

Fcbe depuis 2006

Hier, plusieurs voix se sont élevées pour confirmer cet état de chose. De la coordonnatrice Fcbe pour la 20ème circonscription électorale, Hélène Aholou Kèkè,  en passant par le représentant des maires Fcbe des départements de l’Ouémé et du Plateau, tout le monde a reconnu que depuis 2006, Isidore Zinsou, non seulement assistait aux différentes  réunions des Fcbe, mais a participé  à toute les activités de ce regroupement politique. Tour à tour, la présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale, Hélène Aholou Kèkè, le député Zohoun, représentant le bureau de la coordination nationale des Fcbe ont indiqué que ce sont  les incompréhensions nées des questions de positionnement sur les listes électorales et la guerre de leadership qui l’ont poussé momentanément, lui  et ses conseillers dehors. Le maire de la commune de Bonou, dans son intervention, a retracé son parcours politique. Il est confirmé que depuis 2006, il participait aux réunions et autres activités politiques  organisées par l’Alliance Convergence Cauris  (ACC) du Ministre Alexandre Hountondji,  Hélène Aholou – Kèkè etc. en 2007. Il a créé, avec ses frères, de la vallée, le Mouvement d’Action pour le Changement (MAC- Mitchité) qui était l’un des rares  mouvements politiques à soutenir le chef de l’Etat dans la Vallée de l’Ouémé. Le journaliste-maire a même révélé qu’il avait été reçu par le Chef de l’Etat avec qui, il a échangé directement sur la vie politique de la Vallée, notamment de Bonou, et qu’il devrait être sur la liste de la 20ème circonscription électorale pour les législatives  de 2007. Mais juste après cette audience, les détracteurs sont allés brouiller  les pistes. Ce qui ne l’a pas empêché  de faire campagne pour la liste Fcbe en 2007. En 2008, poursuit Isidore Zinsou, il devrait, à nouveau, aller  aux élections communales sur la listes Fcbe. Mais jusqu’aux environs d’une heure du matin dans le bureau de l’ancien ministre Noudégbessi, alors coordonnateur Fcbe dans la 20ème circonscription électorale, les différentes parties n’ont pas pu s’entendre sur  les positionnements. Fâchés, le candidat Isidore Zinsou et ses amis ont « emprunté » la liste G 13. Résultat : l’actuel maire de Bonou  qui a conduit cette liste remporte huit sièges sur neuf à Bonou. La persistance des contradictions l’a alors poussé avec ses conseillers à soutenir le candidat de l’Union fait la Nation en 2011 aux présidentielles. Là, l’Union fait la Nation remporte plus des 2/3 des voix dans cette commune.

 Le retour de l’enfant prodige

Samedi dernier, à Bonou, c’était la grande fête. Les ex-conseillers G13 et le seul élu Fcbe de la commune ont scellé leur mariage politique devant une foule en liesse. Certes, il reste deux autres conseillers dont on ne connait pas la position, seulement cela n’inquiète nullement. Bonou est aujourd’hui dans l’escarcelle de Boni Yayi, ont martelé les sages et  notables, étudiants et élèves, femmes et jeunes de la commune. Pour eux, avec cette union sacrée des deux forces politiques majeures de la commune, la liste Fcbe remportera les neuf sièges que compte le conseil communal.

 

LE MINISTRE DIDIER AKPLOGAN AU MEETING DE CONFIRMATION D’APPARTENANCE DU MAIRE DE BONOU A LA FAMILLE FCBE

« Je représente ici le Chef de l’Etat, le Docteur Boni Yayi à cette cérémonie de confirmation de la position  du maire de Bonou. Je puis vous dire qu’Isidore était G 13 ; obédience FCBE. Il n’est jamais parti de FCBE. Je voudrais donc profiter  de cette occasion pour demander aux populations de Bonou, à tous ceux qui hésitent, de rejoindre la famille FCBE pour le développement de Bonou et de Vallée de l’Ouémé ».

Bureau régional Ouémé-Plateau

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *