.
.

Le triomphe de la vérité

.

Guéguerre entre les mouvanciers dans le 6ème circonscription électorale: Claudine Prudencio et le ministre Valentin Djènontin attendent l’arbitrage de Boni Yayi


Les prochaines élections communales ne s’annoncent pas sous de bons auspices pour la mouvance présidentielle dans la 6ème circonscription électorale. Et pour cause, depuis plusieurs mois, une guerre larvée oppose l’élue de cette circonscription composée des communes de Sô-Ava, Zè et Abomey-Calavi, Claudine Afiavi Pudencio au ministre de l’économie maritime, Valentin Agossou Djènontin. Au cœur de cet « affrontement », le leadership à la tête de la famille politique de Boni Yayi dans cette circonscription électorale. Cependant, pour nombre d’observateurs, cette situation est imputable à l’ambition du ministre Djènontin, qui, dans sa soif de devenir le porte-flambeau des FCBE dans cette zone électorale, fait fi des règles en la matière dans le paysage politique béninois. Pour les partisans du député élu de la 6ème législature de l’Assemblée nationale et coordonnatrice des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) dans cette circonscription, cela est d’autant plus inacceptable que, « peu connu au bataillon politique » avant sa nomination au sein du gouvernement, Valentin Djènontin apparait comme un empêcheur de tourner en rond qui, mettant à profit sa casquette ministérielle, envisage de ravir la vedette à l’élu de la localité. Or, font-ils observer, la règle en la matière recommande de confier la gestion politique à un élu qui, après une bataille électorale qui lui a permis d’être au faîte des rouages politiques locaux, dispose de l’expérience nécessaire pour conduire la troupe aux échéances électorales en vue de la victoire finale. Aussi, estiment-ils que Claudine Prudencio dispose de tels atouts face à Valentin Djènontin qui ne peut se prévaloir de sa présence au gouvernement pour justifier son activisme au sein de la section des FCBE de la 6ème circonscription électorale.

 Le maire Patrice Hounsou-Guèdè pointé du doigt

Pour nombre d’observateurs de la scène politique dans la 6ème circonscription électorale, la bataille que se livrent l’honorable Claudine Prudencio et le ministre Valentin Djènontin n’est pas sans relation avec les prochaines élections communales. Aussi, pour ces derniers, la proximité affichée entre le premier magistrat de la commune et le ministre Valentin Djènontin témoigne du soutien du leader du PUR à la fronde déclenchée par le ministre contre la coordonnatrice des FCBE au niveau local. Ainsi, pour ces derniers, en optant pour la rébellion contre l’autorité de l’honorable Claudine Prudencio par le biais du ministre Djènontin, le maire sortant dont le parti PUR attend encore son acceptation au sein des FCBE, pose les jalons pour sa réélection à la tête de la commune. Cela est d’autant plus vrai, à leurs yeux, que le soutien de la mouvance présidentielle au maire sortant d’Abomey-Calavi n’est pas encore une donnée acquise ; toute chose qui entretient le flou sur l’avenir politique du colonel Patrice Hounsou-Guèdè. Aussi, cette guerre de leadership entre les deux figures de la famille politique du Chef de l’Etat sert-elle indéniablement les intérêts du président du PUR dans sa quête de soutiens pour se maintenir au pouvoir à Abomey-Calavi. Face à cet imbroglio qui laisse planer des inquiétudes sur les chances de la mouvance de s’adjuger la mairie au soir des prochaines élections communales, le Chef de l’Etat apparaît, aux yeux des observateurs, comme le seul recours pour éviter une implosion de  la 6ème circonscription électorale et favoriser l’union d’actions en vue de résultats satisfaisants à l’issue des prochaines joutes électorales.

 Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *