.
.

Le triomphe de la vérité

.

Confédération africaine de Maracaña: Vers l’adoption des textes ce week-end à Abidjan


Ils vont venir du Togo, du Bénin, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Il s’agit des délégués conviés par le comité ad hoc chargé de proposer les textes qui vont régir la future confédération de Maracaña. En effet, juste après la 1ère édition de la Can de Maracaña organisée par la Côte d’Ivoire à Yamoussoukro du 24 au 29 mai dernier, il était question de mettre sur pied un comité qui va se charger de proposer des textes (règlement intérieur et statuts) qui seront les lois de base de la pratique du Maracaña sur le continent africain. Ce comité est composé d’un représentant des cinq  pays ayant joué la 1ère Can de la discipline. Au terme des travaux du comité, chaque pays va envoyer deux représentants en Côte d’Ivoire cette fin de semaine pour l’adoption des textes de la future confédération. Le Bénin ayant une fédération comme la Côte d’Ivoire sera représenté par une délégation composée de cinq personnes. Il s’agit du président de la fédération, Philippe Totondé, du trésorier général, Epiphanio Satchivi, du secrétaire général et membre du comité ad hoc, Mathias Combou, de son adjoint chargé des questions arbitrales, Bonaventure Codjia et le responsable de la communication de la fédération béninoise de Maracaña, Jacques Okoumassoun. En marge de l’adoption des textes de la future confédération, les participants sont conviés à un séminaire international sur l’arbitrage au Maracaña. Au cours de cette rencontre, l’arbitre international de football, aujourd’hui converti au Maracaña, Bonaventure Codjia se verra confier les rênes de la formation et de la gestion de l’arbitrage sur le plan continental. Enfin, le Bénin qui organise la 2ème édition de la Can de ladite discipline fera un exposé sur les préparatifs de cette grande compétition continentale. Il va recevoir les conseils et les stratégies des autres pays participants surtout la Côte d’Ivoire qui a déjà organisé cette compétition l’année dernière. Il faut rappeler que jusque-là, c’est le Bénin et la Côte d’Ivoire seuls qui disposent de structures fédérales de Maracaña en Afrique.

Mathias Combou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *