.
.

Le triomphe de la vérité

.

Port autonome de Cotonou: Emile Kékélé prend les rênes du Synatramap pour la préservation des acquis des travailleurs de la Sobemap


Le présidium à l’ouverture des travaux

Réunis au Palais des congrès de Cotonou samedi et dimanche, les travailleurs de la Société Béninoise des Manutentions Portuaires (SOBEMAP) ont tenu leur 7ème congrès ordinaire. Il était question pour ces créateurs de la richesse portuaire de revoir les textes qui régissent cette organisation syndicale et de procéder au renouvellement du bureau dirigeant.

Pour le président du comité préparatoire de ce congrès, le 1er secrétaire général du bureau sortant, Emile Kékélé, ce rendez-vous est une fête pour la communauté portuaire en général et pour les travailleurs de la Sobemap en particulier. Après avoir souhaité la bienvenue aux autorités et à tous les congressistes, Emile Kékélé est revenu de façon détaillée sur les différentes luttes qui ont jalonné les cinq dernières années du Synatramap et pour lesquelles le syndicat s’en est sorti victorieux. Il s’agit, entre autres, des réformes engagées par le gouvernement et qui en réalité mettaient en péril les prérogatives de la Sobemap, le dossier Roro Terminal Sa, celui lié au Crédocof pour la gestion du bureau d’embauche unique des Dockers et autres qui constituent les prochains défis à relever. Il a également remercié et félicité la direction générale de la Sobemap à travers son directeur général, le professeur Soumanou Séibou Toléba pour son dynamisme et son esprit d’ouverture à faire de la Sobemap un véritable poumon de l’économie nationale. Après lui, les syndicats amis du secteur portuaire sont venus exprimer leur soutien ainsi que les représentants des centrales et confédérations syndicales telles que la Cosi Bénin, la Csa, la Cgtb etc. Pour l’un d’eux, le Synatramap donne, par la tenue de ce congrès, l’exemple du respect des textes statutaires. Ce qui lui permet de renouveler, de façon périodique, l’équipe dirigeante. C’est aussi l’occasion, pour d’autres, de dire les mérites du secrétaire général sortant, le camarade Hounmènou Hounsou qui a tenu tête à toutes les situations le long de son mandat avant d’être admis à la retraite. Le directeur général adjoint de la Sobemap, Antoine Kouton, représentant le directeur général empêché a, comme les autres, félicité le Synatramap pour ses différentes luttes avant de rappeler le rôle d’un syndicat dans une société. Il a réaffirmé le soutien de la direction générale et fait le vœu que ce congrès se déroule dans la paix et que sorte une équipe capable de conduire la destinée du Synatramap en préservant les acquis des travailleurs. Les représentants du conseil national des rois et têtes couronnées du Bénin, le roi Odoudoua et le roi Adjihinto ont également pris part à cette cérémonie d’ouverture et prié pour le bon déroulement des travaux avant l’ouverture officielle du congrès par le représentant du ministre de l’économie maritime, le directeur général de la Cobenam. Le nouveau bureau comprend 17 membres élus pour cinq ans avec à sa tête le secrétaire général Emile Kékélé.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *