.
.

Le triomphe de la vérité

.

Incident à l’USS Kraké: Magloire Oké brutalise ses joueurs avec l’aide de la police


Magloire OKE, Le président de l’Uss Kraké

Des joueurs de l’USS Kraké ont été brutalisés par la police sur ordre du président Magloire Oké. C’était ce vendredi au domicile des joueurs à Akpakpa.

Le président de l’Union Sportive de Sèmè-Kraké a brutalisé les joueurs de son club le vendredi 8 février à Akpakpa. Avec l’aide d’un impressionnant détachement policier, il n’est pas passé par quatre chemins pour faire plier les joueurs à son injonction. En effet, ces derniers dont Salomon Junior et Isaac Louté, deux internationaux béninois, ont été violemment embarqués à leur domicile à Akpakpa sous les ordres et en présence de Magloire Oké. Ils ont été relâchés plus tard  dans la même journée après avoir fait un tour au poste de police. Pour cause, les joueurs avaient refusé de rallier le terrain d’entrainement pour cause de non payement de primes de match. Le match ayant opposé le club de Sèmè-Kraké à l’As Police une semaine plus tôt s’étant soldé par un nul, le président Magloire Oké les avait prévenus de ce qu’ils n’entreraient pas en possession de leurs droits. « On croyait que c’était pour nous taquiner puisqu’avec un match nul, nous bénéficions de primes qui vont avec », explique un joueur de l’Uss Kraké ayant requis l’anonymat. Mais devant le triste constat révélant la véracité des propos précédemment tenus par le président Magloire Oké, les joueurs n’ont eu d’autre moyen de recours que celui du boycott de la séance d’entrainement du vendredi 8 février. Joint au téléphone, le président Magloire Oké confie que ces joueurs s’apprêtaient à vider les lieux comme cela s’est déjà produit plusieurs fois. Les joueurs étant sous contrat avec l’Uss Kraké, il apparait donc normal que le président du club veuille procéder à quelques formalités avec ces derniers avant de les laisser s’en aller. « Il est venu lui-même nous menacer après qu’on ait dit au chauffeur qu’on n’allait pas s’entrainer. Il nous a dit de vider les lieux si on ne rejoignait pas le terrain d’entrainement dans vingt minutes », affirme un joueur toujours sous anonymat avant de poursuivre : « quand il est revenu avec la police, les joueurs faisaient leurs valises et les policiers n’ont pas été tendre avec eux ».

Nafiou OGOUCHOLA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
1Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

2 thoughts on “Incident à l’USS Kraké: Magloire Oké brutalise ses joueurs avec l’aide de la police

  1. RAIMI Aboudou

    C’est vraiment dommage pour le football beninois. Que nos hommes d’affaires sachent raison gardee face a certains dossiers. Car tout se paie ici bas.

  2. Donclem

    Bassesse,
    Il s’agit de personne réclamant quelque chose.Le dialogue est la seule chose qui puisse rapprocher les hommes et les amener à la raison.
    Je suis déçu de certains dirigeants de mon pays.Agiraient-ils de la sorte avec leurs enfants à eux?
    Apprenons à nous respecter. Et puis les forces de l’ordre, vous, réfléchissez un peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *