.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dossiers poursuite de certains ministres devant la Haute cour de justice: Les travaux en commission se poursuivent ce jour


Les parlementaires béninois de la sixième législature ont entamé hier jeudi 07 février 2013, l’examen de la demande de poursuite de certains ministres devant la Haute cour de justice. Il s’agit des anciens ministres de Mathieu Kérékou et de Boni Yayi, Armand Zinzindohoué, Soulé Mana Lawani, Rogatien Biaou, Kamarou Fassassi et François Noudegbessi. Selon des sources proches du palais des gouverneurs, on apprend qu’au cours de la séance d’hier, les députés ont juste pris connaissance des dossiers accompagnant les demandes de poursuite et ont souhaité aller les lire d’abord avant de se prononcer. Dans le même temps, certains parmi eux se posent la question de savoir s’il n’y a pas une intention de règlement de compte derrière ces demandes de poursuite. Ces derniers jurent de fouiller de fond en comble chacun de ces dossiers avant de dire quoi que ce soit. Rappelons que ces anciens ministres sont soupçonnés dans des affaires de corruption, de détournement et de faux en écriture. La plus récente est l’affaire relative à l’arrêt du chantier de construction du nouveau siège de l’assemblée nationale par rapport auquel 14 milliards francs CFA ont déjà été dépensés sans une réelle évolution dudit chantier. Le gouvernement a donc demandé la poursuite des anciens ministres de Yayi François Gbènoukpo Noudégbessi et Soulémana Lawani. Avant ce dernier dossier, le parlement avait été déjà saisi en 2009 de quatre autres dossiers de poursuite impliquant le  ministre Soulémana Lawani par rapport à l’affaire CEN-SAD, où il lui est reproché la signature d’un marché gré à gré et des surfacturations de plusieurs millions de francs. La demande de poursuite de l’ancien ministre de l’intérieur  Armand Zinzindohoué est relative à l’affaire de placement illicite d’argent, dénommé ICC-services dans laquelle il lui est reproché d’avoir signé un permis de port d’arme à un des dirigeants de Icc-services et perçu des pot de vin de plus de 52 millions. Quant à Kamarou Fassassi, il et cité dans affaires de malversations à la Sbee et enfin Rogatien Biaou qui serait impliqué dans l’affaire de bradage d’un domaine de l’Ambassade du Bénin aux USA.

Hugues PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *