.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coach Patrick Armand Pognon, président de l’Association des coachs d’Afrique:« En 2013, tous les départements du Bénin vont avoir des ambassadeurs de développement »


Le président de l’Association des coachs d’Afrique,
Patrick Armand Pognon

De passage au Bénin dans le cadre d’une session de formation sur le développement personnel, le président de l’Association des coachs d’Afrique, Patrick Armand Pognon fait le bilan de cette activité qui a suscité un vif engouement au sein des populations béninoises. Dans cet entretien, le coach Pognon dévoile également quelques actions envisagées par la fédération des coachs d’Afrique au Bénin en 2013.

L’Evénement Précis : Quel bilan faites-vous de la semaine de formation que vous venez d’initier en faveur des populations béninoises ?

Coach Patrick Armand Pognon : Le bilan est très satisfaisant parce que nous avons vu dans la salle, c’est vrai que la où il peut avoir une déception, c’est que les jeunes pour lesquels nous avons mis le prix aussi bas que ça, n’ont pas fait le déplacement et ce sont des personnalités qui se sont retrouvées dans la salle. Mais, ça a permis aux jeunes qui sont venus de profiter de l’expérience de ces aînés, de profiter de leurs potentiels et aussi, étant donné que ces aînés vont mettre en place des entreprises, ça va permettre de recruter.

Donc, l’objectif emploi-entreprise est atteint, mais on aurait voulu que ce soient les jeunes qui sont, soi-disant, à la recherche de l’emploi qui profitent de ça et c’est pour ça que le prix a été baissé. Mais, vous avez vu, au regard du profil des participants, que même si on avait dit 200.000 ou 300.000 francs, ceux-là auraient pu payer. Donc, si on a baissé le prix jusqu’à 10.000 francs, c’est pour permettre aux jeunes béninois de pouvoir assister massivement.

Quelle a été la substance de vos messages au cours de cette semaine de formation ?

D’abord, nous avons commencé par le développement personnel. Mais, nous avons fait en sorte que les gens comprennent où se trouve le problème, c’est-à-dire que pour faire du développement, il faut voir où j’ai des problèmes pour pouvoir les corriger. Ensuite, nous avons parlé d’un outil essentiel qu’on appelle le programme néo-linguistique.

François Hollande ne serait pas président sans ça. Beaucoup de chefs d’Etats qui ne l’ont même pas utilisé scientifiquement mais plutôt en diagonale et ont eu des résultats, des chefs d’entreprises…ça veut dire que nous devons changer de langage si nous voulons réussir. Et nous avons vu ces éléments-là et il y a eu beaucoup de témoignages dans la salle qui confirment qu’effectivement, c’est par là qu’il faut réussir. Ensuite, nous avons eu à voir comment créer son entreprise sans financement, l’intelligence financière, comment gérer son argent pour s’enrichir. Nous avons fait l’intrapreneuriat.

Comment créer son emploi dans l’entreprise de quelqu’un d’autre et nous avons clôturé par un forum des opportunités d’affaires et d’emplois où les gens ont vraiment compris qu’il n’y a pas de sots métiers. De la vulcanisation à la coiffure. Il y a pleins d’emplois aujourd’hui qui créent la richesse. Donc, même s’ils ne veulent pas occuper ces emplois-là, ils peuvent créer des entreprises où des ouvriers travaillent pour eux et ça rapporte beaucoup.

Coach Pognon, quelles sont les perspectives pour le coaching au cours de l’année 2013 ?

Je voudrais dire que nous sommes en train de réaliser quelque chose d’inédit ici. Le niveau actuel du coaching au Bénin est déjà supérieur du niveau de coaching en France. Mais nous voulons continuer. Nous voulons doter chaque entreprise, chaque structure d’un coach interne. Nous allons donc organiser fin janvier une formation des coachs qui va permettre que toutes ces structures-là puissent former leurs propres employés. Nous, on ne cherche pas du boulot.

Mais on va former ces gens-là en interne pour aider les entreprises à profiter des outils modernes afin que la rentabilité, la gestion, le développement soient une réalité. Donc, nous reviendrons pour des actions tout au long de l’année prochaine. J’ai même décidé déjà qu’avant la fin de l’année 2013, tous les départements du Bénin vont avoir une antenne des ambassadeurs du développement pour que tous les Béninois commencent à profiter de ces richesses, de ces outils que nous avons.

Entretien réalisé par

Jean-Claude D. DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Coach Patrick Armand Pognon, président de l’Association des coachs d’Afrique:« En 2013, tous les départements du Bénin vont avoir des ambassadeurs de développement »

  1. MARIE PASCALE

    MERCI COACH POGNON POUR VOUS ENSEIGNEMENTS, MERCI D EVEILLER NOS CONSCIENCES
    LES Africains ont besoin de sortir de la storpeur, de l individualisme et de prendre leur destin en main,
    QUAND VIENDRIEZ VOUS AU CAMEROUN?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *